Ledjely.com

Accueil » DECOUVERTE D’OR A GAOUAL : le ministre des Mines met en cause les études techniques
A la une Actualités Basse-Guinée Mines

DECOUVERTE D’OR A GAOUAL : le ministre des Mines met en cause les études techniques

Depuis la récente découverte d’un important gisement d’or dans la sous-préfecture de Kounsitel, relevant de la préfecture de Gaoual, qui entraine la venue massive dans cette localité du nord du pays d’orpailleurs originaires pour la plupart de la Haute-Guinée, mais aussi d’étrangers. Mais la fermeture du site par les autorités a causé de manifestations des populations qui se sont soldée par des morts. Pour la première fois depuis le début de la ruée vers l’or, le ministre des Mines et de la Géologie s’exprime sur le sujet. Et il met en cause les études techniques effectuées dans la zone. C’était ce jeudi 24 juin en marge d’une plénière tenue à l’Assemblée nationale…

« Au mois de main dernier, nous avons reçu l’information des autorités locales de Gaoual faisant état de l’existence d’un gisement d’or. Immédiatement, nous avons dépêché une mission technique sur le terrain. Ce qu’il faut savoir pour qu’on puisse affirmer qu’il y a de l’or dans une zone en qualité commercialement exploitable, il faut mener une recherche professionnelle, technique. Et lorsque cette mission y est allée, ils n’ont essentiellement parlé que de quelques indices. Mais ils ne pouvaient pas se prononcer de façon définitive et rien n’indiquait qu’il n’y avait de l’or de façon massive dans cette zone. Et bien sûr, l’étape suivante pour confirmer ou infirmer quoi que ce soit, c’est la recherche minière qui coûte au minimum quelques centaines de milliers de dollars. Le principe de base est que cette recherche est de façon naturelle menée par des acteurs privés. Lorsque l’équipe a fait son rapport et entre temps nous avons eu des informations comme quoi il y avait une arrivée massive de personnes comprenant des citoyens guinéens peut-être aussi des  citoyens non guinéens. Et compte tenu du fait qu’il n’y avait aucune autorisation ni permis délivré pour exploiter de l’or sur cette zone, parce qu’il y a des conditions pour faire de l’exploitation minière qui n’étaient réunies, nous avons immédiatement saisie les autorités compétentes pour partager cette information. C’est à partir de ce moment que les autorités compétentes (administration du territoire, sécurité et défense) ont pris des dispositions au niveau de Gaoual pour éviter cette ruée. Souvent, il y a quelque chose qui se passe, je ne dis pas que c’est le cas de Gaoual, mais c’est un phénomène que nous rencontrons souvent. Lorsqu’une personne sort une information comme quoi elle a obtenu de l’or dans une zone, automatiquement la rumeur se repend, que l’information soit vraie ou pas, que ce phénomène soit un accident, pur hasard ou pas. S’il était aussi facile de trouver massivement de l’or, on n’aurait pas eu autant de pauvreté dans certaines zones d’orpaillages. Il faut faire extrêmement attention à la qualité de l’information qui est véhiculé et aux rumeurs », a mis en garde Abdoulaye Magassouba.

Balla Yombouno

Articles Similaires

« Pourquoi ils nous ont violées… », une victime témoigne à visage découvert

LEDJELY.COM

SIGUIRI : un détenu se donne la mort par pendaison

LEDJELY.COM

REOUVERTURE DES CLASSES : le casse-tête des parents d’élèves

LEDJELY.COM

GUINEE : le Président, le fils prodige et la chute inattendue

LEDJELY.COM

CARBURANT : la baisse ne se répercute pas encore sur le transport

LEDJELY.COM

GUINEE : Douze ans après le massacre du stade, encore plus d’incertitude pour la justice suivant le récent coup d’État

LEDJELY.COM
Chargement....