Ledjely.com

Accueil » Concertations:  Voici ce que les magistrats demandent au CNRD (réactions croisées)
Actualités

Concertations:  Voici ce que les magistrats demandent au CNRD (réactions croisées)

Ce mardi 21 septembre dans la cadre des concertations nationales, le comité national de rassemblement et du développement à  sa tête le colonel Mamady Doumbouya a reçu les magistrats de Guinée.  Face aux nouvelles autorités militaires, ils ont exposés  leurs difficultés.

 Le CNRD a pris note et fait des promesses selon les magistrats. À la sortie de cette rencontre, chacun d’eux s’est exprimé.

Josephine Loly Tinkiano, procureure de la république prés le tribunal de première instance de Mafanco.

« La rencontre a été très fructueuse. Il était question de discuter des difficultés qui assaillent le milieu judiciaire. Chaque structure a essayé d’expliquer les difficultés que nous avons. Nous allons en faire un mémo qui sera soumis à l’appréciation du président de la République, président du CNRD. Je suis donc très satisfaite, par rapport à la façon dont il nous a reçus. Ces derniers temps, on a effectivement remarqué que l’exécutif s’immisçait dans les affaires judiciaires. C’est une situation à laquelle il fallait y remédier. Il faut qu’on donne force à la justice pour que la justice soit indépendante et impartiale dans sa prise de décision ».

Aly Touré, Procureur de la République près le tribunal de première instance Kankan.

« Le CNRD s’est engagé à ne plus accepter des interférences. Il a demandé aux magistrats d’être fermes et justes dans leur travail. Moi, ce qui m’interpelle plus, c’est  quand quelqu’un vous dit que vous êtes la boussole qui va guider ses actions, ça vous interpelle en tant que magistrat de prendre vos responsabilités… Moi personnellement ça ne m’est pas arrivé. Mais d’autres magistrats s’en plaignaient. C’était un ministre, un directeur général ou un député, qui influençait certains magistrats. On s’est engagé à une prise de conscience collective. Quand la corruption gangrène la justice, rien ne peut marcher ».

Alpha Seny Camara, procureur de la république près le tribunal de Kaloum

«Les nouvelles autorités ont échangé avec les magistrats. Leur problème, c’est le nôtre. Nous leur avons rappelé qu’ils ont dit que la justice sera désormais la boussole de ce pays. Nous pensons que cela est une libéralisation, plus de pressions exécutives, plus de pressions politiques. Cela veut dire qu’à partir de maintenant, les magistrats n’auront plus de pressions pour leur empêcher de dire le droit comme il se doit. De notre côté, il faut s’attendre à l’application de la loi».

 Elhadj Alpha Saliou Barry, directeur national des affaires civiles et du sceaux au ministère de la justice.

« En réalité, nous avons répondu à l’appel du CNRD parce que depuis que le CNRD a dit que la justice doit être la boussole qui doit guider son action, nous avons été réconfortés. Et nous sommes venus dire au CNRD quels sont les défis auxquels nous sommes confrontés en terme d’indépendance, d’intégrité et en terme de moyen pour rendre une justice équitable, crédible et capable de sécuriser les justiciables et les investissements faits en République de Guinée. Et nous pensons avoir été compris à en croire, en tout cas, à l’allocution du président du CNRD, le colonel Mamady Doumbouya.

Nous sortons d’ici très satisfaits et très confiants en nous mêmes parce qu’on nous a dit que nous devons plus avoir peur de quoi que ce soit, il n’y aura plus de chasse aux sorcières, il n’y aura plus de peur et une autorité exécutive ne va plus se mêler aux décisions rendues par les cours et tribunaux. 

Nous leur avons dit également que la justice a rendu plusieurs décisions, par centaines, qui ne soient pas exécutées. Nous souhaitons que les décisions judiciaires rendues soient exécutées parce que la force de la justice réside à l’application de ses décisions. Des décisions non appliquées, ce n’est pas la peine de rendre justice ».

 

Balla Yombouno 

Articles Similaires

Le colonel Mamadi Doumbouya au chevet de M’mah Sylla, victime de viol

LEDJELY.COM

RACKETS ET EXTORSION : Mamadi Doumbouya met en garde gendarmes et policiers

LEDJELY.COM

DABOMPA : les vendeuses rechignent à libérer les abords du marché

LEDJELY.COM

TRANSITION EN GUINEE : quelles perspectives pour la Justice ? (1ère partie)

LEDJELY.COM

Journée de la canne blanche : Les aveugles et malvoyants interpellent les usagers de la route  

Ledjely.com

Communique de la Banque Islamique de Guinée

LEDJELY.COM
Chargement....