Ledjely.com
Accueil » RPG-ARC-EN-CIEL : qui Amadou Damaro Camara traite-t-il de « charognards » ?
A la une Actualités Guinée Politique

RPG-ARC-EN-CIEL : qui Amadou Damaro Camara traite-t-il de « charognards » ?

Le RPG-arc-en-ciel s’efforce bien de renvoyer à l’opinion publique une image de sérénité. Mais le contexte qui prévaut depuis le 5 septembre dernier ne lui facilite pas la tâche. En particulier, la question touchant à la succession, jusqu’ici inenvisagée et inenvisageable, du président Alpha Condé à la tête du parti, provoque beaucoup d’irritation. De jeunes loups aux ambitions perçues comme « précoces » perturbent le sommeil de l’establishment du parti, jadis intouchable. Ce qui s’est du reste manifesté ce mercredi en marge du tout premier rendez-vous de la formation politique d’Alpha Condé avec la presse, depuis le coup d’Etat. Rendez-vous au cours duquel Amadou Damaro Camara s’en est pris aux « charognards » qui s’agiteraient autour de l’héritage de l’ancien président. Mais à qui fait-il allusion ainsi ? Eléments de réponse.

L’ancien président de l’Assemblée nationale entendait-il baliser le champ des interventions ? En tout cas, dès son speech introductif, il déclarait : « Il y a des charognards qui déjà s’acharnent sur l’héritage du professeur Alpha Condé en constituant des équipes, des candidatures pour les prochaines élections présidentielles ». Puis, ajoutait-il : « Pour le RPG et ses alliés, ces phénomènes ne sont pas d’actualité. L’actualité, c’est la libération du président, la remobilisation des troupes ». Sans doute, voulait-il ainsi éviter que le débat ne porte sur le volet plutôt gênant de la restructuration du parti. Mais on peut dire qu’il n’y a pas réussi. Au contraire, avec une telle sortie, il pourrait avoir exacerbé ce débat en traitant ainsi certains de « charognards ».

Mais justement, à qui s’est-il adressé dans son message ? Difficile de répondre à cette question. Cependant, il convient de noter qu’à la question d’un journaliste de savoir ce que le parti pensait de la volonté de l’ancien ministre des Hydrocarbures, Zakaria Koulibaly, de reprendre la tête du RPG, Amadou Damaro Camara a répondu : « Pour être candidat à la tête du parti. C’est très simple, on commence par participer aux activités du parti ». Est-ce à dire que le message de l’ancien PAN est destiné à ceux qui commencent déjà à prendre leur distance vis-à-vis du RPG ? Dans ce cas, si cela inclut la conférence de presse de ce 3 novembre, on notera que Zakaria Koulibaly, Moustapha Naïté et Kassory Fofana, entre autres, manquaient à l’appel. Même si pour ce qui est de l’ancien premier ministre, Papa Koly Kourouma a justifié son absence. « Il est dans d’autres missions du parti qui sont plus importantes », a en effet allégué l’ancien ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement.

Ledjely.com

Articles Similaires

BURKINA FASO : le capitaine Ibrahima Traoré a-t-il trop tôt crié victoire ?

LEDJELY.COM

FNJ : les jeunes et les sages des coordinations régionales rencontrent Dansa Kourouma

LEDJELY.COM

CONAKRY : la Fondation FITIMA clôture son projet de formation des mères des enfants en situation de handicap

LEDJELY.COM

COLLECTIVITES LOCALES : le colonel Doumbouya confère avec les maires du pays

LEDJELY.COM

2 OCTOBRE : une forte délégation du Mali déjà à Conakry

LEDJELY.COM

DISSOLUTION DE CONSEILS COMMUNAUX : le nouveau président de l’ANCG désapprouve

LEDJELY.COM
Chargement....