Ledjely.com
Accueil » KISSIDOUGOU : les enseignants contractuels battent le pavé pour leur intégration à la fonction publique
A la uneEducationGuinée Forestière

KISSIDOUGOU : les enseignants contractuels battent le pavé pour leur intégration à la fonction publique

A l’image des enseignants contractuels de Kankan, de Faranah ou encore de Conakry, ceux de la ville de Kissidougou étaient ce matin dans la rue. Ils manifestent pour leur intégration à la fonction publique sans passer par le concours. 

C’est le rond-point du TP qui a servi du point de départ de cette manifestation pacifique dans la commune urbaine de Kissidougou . En passant par la préfecture, la commune où d’ailleurs, les manifestants ont exposé leurs cris de cœursdevant les membresdu CNT en mission, avant de terminer leur marché devant la direction préfectorale de l’éducation.

Prenant la parole devant le premier responsable de l’éducation dans cette préfecture de Kissidougou, le porte-parole des manifestants, a dépeint la situation de leur manifestation. « La coordination des enseignants contractuels d’Etat et communautaires de Kissidougou, présente ses mécontentements auprès des autorités. Pour leur informer de l’inappliciation des engagements pris par le ministre devant les contractuels. Vu la publication partielle de la liste des contractuels le 12 janvier 2022, qui a occasionnée le remerciement de la plupart des contractuels dans les écoles privées. Vu la répétition des scénarios de 2018, nous envisageons aux autorités la prise en charge, affecter des matricules temporaires à tous les enseignants contractuels, afin de procéder à une évaluation pratique dans les salles de classes pendant trois mois », a énuméré Ahmed Kémo Touré.

Par ailleurs, le porte-parole des enseignants contractuels de Kissidougou n’a pas manqué de brandir des menaces qu’ils pourront mettre en application au cas où leurs revendications ne sont pas prises en compte. « Si nos revendications ne sont pas prises en compte d’ici la semaine prochaine, nous allons bouder les classes », a-t-il averti.

Après avoir écouté attentivement les enseignants contractuels, le directeur préfectoral de l’éducation de Kissidougou s’est dit préoccuper de leur situation. « Je voudrais que vous ayez confiance en la DPE. Vos messages partiront au-delà de la région de Faranah et nous allons informer qui de droit. Donc, nous vous demandons de ne pas mettre en exécution votre menace d’arrêt des cours », a plaidé Ibrahima Diakité.

Aujourd’hui, en Guinée et dans plusieurs préfectures, certaines seraient fermées par manque d’enseignants. Alors laisser ces contractuels allés en grève pourra impacter négativement le système éducatif dans son ensemble.

Niouma Lazare Kamano, correspondant régional du Djely en Guinée forestière

Articles Similaires

Devant le CNT : les principales annonces de Bah Oury

LEDJELY.COM

CNT : Dr. Dansa Kourouma interpelle Bah Oury sur quelques défis de l’heure

LEDJELY.COM

Recrutement à la Fonction publique : le ministre Bourouno a lancé les épreuves à Labé

LEDJELY.COM

Retrait des agréments des médias : « La mesure ne constitue pas une entrave à la liberté de la presse »

LEDJELY.COM

Santé : la Guinée signe le plan d’adhésion pour l’indépendance vaccinale

LEDJELY.COM

Présentation de politique générale du Gouvernement : le Premier ministre attendu ce lundi devant le CNT

LEDJELY.COM
Chargement....