Ledjely.com
Accueil » TRANSITION : le colonel Mamadi Doumbouya crée un cadre de concertation inclusif
A la une Actualités Guinée Politique

TRANSITION : le colonel Mamadi Doumbouya crée un cadre de concertation inclusif

C’est à une revendication de taille de la classe politique et de la société civile guinéennes que le président de la Transition a accédée ce mercredi 6 avril 2022, avec la publication du décret de création du cadre de concertation inclusif. Placé sous l’autorité du ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, ledit cadre a pour mission de servir « d’espace d’informations, d’échanges, et de propositions entre les acteurs des forces vives de la Nation sur la transition ».

Piloté par un secrétariat technique en charge de la préparation et de l’organisation du dialogue entre les forces vives de la Nation, le cadre poursuit les missions spécifiques suivantes :

  • Servir d’interface entre les différents acteurs ;
  • Préparer l’ensemble des documents à soumettre à l’appréciation du cadre de concertation inclusif ;
  • Définir le format et l’agenda des concertations ainsi que la liste des participants ;
  • Suivre la mise en œuvre du plan d’action du cadre de concertation inclusif ;
  • Organiser les rencontres dans les conditions matérielles et sécuritaires appropriées ;
  • Préparer et envoyer les courriers des conclusions des réunions.

A défaut de donner une suite favorable à ceux qui souhaitaient un cadre de dialogue exclusivement politique, les autorités ont pris le soin de réserver la majorité des places devant meubler le cadre à la classe politique. Cette dernière sera en effet représentée par 20 membres, en raison d’un représentant par coalition politique. Les faitières de la société civile, les centrales syndicales et les associations de presse, seront en ce qui les concerne, représentées par 10 membres. Enfin, le secrétariat technique dont les membres sont nommés par décret du président de la Transition, et le gouvernement seront représentés, chacun, par 3 membres. Mais à la différence des secrétaires techniques et des rapporteurs, les membres du cadre de concertation inclusif, seront nommés par arrêté du ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, sur proposition de leurs structures respectives.

En session ordinaire, le cadre de concertation inclusif se réunit une fois par mois. Quant aux sessions extraordinaires, elles sont convoquées par le ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation.

Ledjely.com

Articles Similaires

BURKINA FASO : le capitaine Ibrahima Traoré a-t-il trop tôt crié victoire ?

LEDJELY.COM

FNJ : les jeunes et les sages des coordinations régionales rencontrent Dansa Kourouma

LEDJELY.COM

CONAKRY : la Fondation FITIMA clôture son projet de formation des mères des enfants en situation de handicap

LEDJELY.COM

COLLECTIVITES LOCALES : le colonel Doumbouya confère avec les maires du pays

LEDJELY.COM

2 OCTOBRE : une forte délégation du Mali déjà à Conakry

LEDJELY.COM

DISSOLUTION DE CONSEILS COMMUNAUX : le nouveau président de l’ANCG désapprouve

LEDJELY.COM
Chargement....