Ledjely.com
Accueil » CELLOU BALDÉ : « Le CNRD veut nous narguer et se maintenir au pouvoir »
A la uneActualitésGuinéePolitique

CELLOU BALDÉ : « Le CNRD veut nous narguer et se maintenir au pouvoir »

C’est l’un des moments forts du discours de Cellou Baldé, tenu ce samedi 28 mai 2022 lors de l’assemblée générale de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) au siège du parti à la Minière. Et le moins que l’on puisse dire c’est que l’ancien député uninominal de Labé n’a pas l’air d’avoir froid aux yeux devant la junte militaire dirigée par le colonel Mamadi Doumbouya.

Cellou Baldé signe et persiste que les membres du CNRD sont devenus « un courant politique pour ne pas dire un parti politique ».

Pour le responsable des fédérations de l’UFDG, après une observation de neuf mois faite par le parti dirigé par Cellou Dalein Diallo, il y a force de constater que la junte militaire qui a renversé Alpha Condé le 05 septembre dernier est dans des velléités claires de rester au pouvoir « aussi longtemps que cela peut se faire » et ses membres veulent « se substituer à eux-mêmes ».

Ce constat, dit-il, a été fait après avoir suivi tous les actes posés par le CNRD, « notamment les violations récurrentes de la Charte de la transition, que ça soit pendant la mise en place du CNT ou la mise en place d’un cadre de concertation en lieu et place du cadre de dialogue que nous avons réclamé, conformément à l’article 77 de la Charte de la transition ». Il dénonce aussi la validation des 36 mois comme durée de la transition par le Conseil national de la transition (CNT) « qui n’avait ni la qualité, ni les compétences, selon la charte, de le faire ».

Au vu de ces actes, l’ancien député uninominal de Labé arrive à la conclusion qu’avec « le CNRD, l’affrontement avec le peuple de Guinée est inévitable ».

On est donc loin des semaines qui suivent le coup d’État quand l’Union des forces démocratiques de Guinée soutenaient les actions de la junte. « Aujourd’hui, le constat est amer et regrettable. En lieu et place d’une transition politique, ils veulent nous narguer et se maintenir au pouvoir », a-t-il déploré.

Aliou Nasterlin

Articles Similaires

Baccalauréat 2024 : le taux de réussite en recul

LEDJELY.COM

Maison centrale : le ministre de la Justice libère une quinzaine de détenus « oubliés »

LEDJELY.COM

Kenien-Hafia : le supplice des usagers

LEDJELY.COM

Contexte socio-économique : l’opérateur économique, Mohamed Kourouma, donne son avis

LEDJELY.COM

Insolite : le domicile du préfet de Kouroussa envahi par les abeilles

LEDJELY.COM

Ousmane Gaoual Diallo : « Ce n’est pas une élection qui peut développer un pays »

LEDJELY.COM
Chargement....