Ledjely.com
Accueil » MOIS DE L’ENFANT : partenaires et autorités se penchent sur la situation des enfants
ActualitésGuinéeSociété

MOIS DE L’ENFANT : partenaires et autorités se penchent sur la situation des enfants

Le ministère de la Promotion féminine, de l’Enfance et des Personnes vulnérables, à travers la direction nationale de l’enfance, a célébré ce jeudi 16 juin 2022 le mois de l’enfant africain. L’édition de cette année est placée sous le thème « Éliminer les pratiques néfastes affectant les enfants : progrès en matière de politiques et de pratiques depuis 2013 ». Cette rencontre a connu la présence de plusieurs cadres de l’administration publique, partenaires techniques et financiers et organisations de défense des enfants.

La célébration de cette journée intervient depuis le 16 juin 1991, date de commémoration du massacre de plusieurs centaines d’enfants de Soweto en Afrique du Sud lors d’une marche pour leurs droits, en juin 1976.

En Guinée, cette commémoration coïncide avec la célébration des 30 ans du mois de l’enfant guinéen qui donne l’opportunité au ministère de la Promotion féminine, de l’Enfance et des Personnes vulnérables ainsi que de ses partenaires de faire le bilan des grandes réalisations et des défis majeurs dans le secteur de l’enfance en Guinée. « Partout dans le monde, les enfants sont encore exposés à de graves violations de leurs droits. Pour le cas spécifique de notre pays, la République de Guinée, on constate une recrudescence des violences et qui est constatée quotidiennement. C’est pourquoi tout le long de ce mois de juin entièrement consacré à l’enfance guinéenne un accent est mis sur l’engagement citoyen face aux violences faites aux enfants », a déclaré Yassy Roger Klonôh, secrétaire général du ministère de la Promotion féminine, de l’Enfance et des Personnes vulnérables.

L’UNICEF, partenaire technique et financier de la Guinée, promet de jouer pleinement sa partition pour l’éradication des violences contre les enfants. « Les pratiques néfastes, les contraintes à la réalisation des droits des enfants sont encore à améliorer de manière significative mais nous avons la chance, de plus en plus dans nos pays il y a une prise de conscience qui a été faite. Ici en Guinée, il y a le Code de l’enfant qui a été élaboré qui a été encore révisé pour s’assurer que nous prenons en compte toute la palette de la diversité des violations des droits des enfant. Nous voulons profiter de cette journée pour féliciter le gouvernement. Le leadership qui est exprimé au niveau des plus hautes autorités nous encourage (…) L’UNICEF est dans les pays pour accompagner les gouvernements. Nous accompagnons donc le gouvernement et plusieurs ministères qui œuvrent à la réalisation des droits des enfants », a expliqué la représentante de l’UNICEF en Guinée, Christine Kaboré.

Présidant la cérémonie du lancement des activités du mois de l’enfant, la vice-présidente du Conseil national de la transition (CNT) a réitéré que la situation des enfants est une préoccupation de son institution. « Ce 16 juin retient suffisamment notre attention, car pour bâtir une nation de paix, un monde durable, nous devons protéger tous nos petits, nos enfants, nos futurs champions (…) Aujourd’hui, le CNT a des préoccupations sur le cas des enfants mais aussi et surtout des personnes vulnérables. La mobilité réduite est prise en compte », a déclaré Hadja Maimouna Yombouno.

A noter que tout au long de ce mois de juin des activités sont prévues dans le cadre de la célébration du mois de l’enfant africain.

N’Famoussa Siby

Articles Similaires

Mesures à propos des EPA, ce qu’il faut retenir

LEDJELY.COM

Education : les enseignants contractuels menacent d’aller en grève

LEDJELY.COM

Blaise Goumou demande à être libéré

LEDJELY.COM

Guinée : les membres statutaires accentuent la pression sur le CONOR

LEDJELY.COM

Urgent: le FNDC projette une manifestation le 16 février

LEDJELY.COM

Siguiri : un accident de la route coûte la vie à deux personnes

LEDJELY.COM
Chargement....