Ledjely.com
Accueil » Le Fonds El Hadj Alpha Mamadou Diallo Lélouma souhaite répondre à la « demande d’histoire » de la jeunesse
ActualitésCultureGuinéeHistoire

Le Fonds El Hadj Alpha Mamadou Diallo Lélouma souhaite répondre à la « demande d’histoire » de la jeunesse

El Hadj Alpha Mamadou Diallo Lélouma (1909-2002) a traversé le XX e siècle en servant tour à tour élèves, administrés, électeurs et Croyants de Guinée.

Instituteur, administrateur, parlementaire, mouqadam tidiane, ses pas l’ont conduit dans chacune des quatre régions naturelles, qu’il apprit à connaître et où il tissa un vaste réseau de connaissances.

Afin de commémorer le vingtième anniversaire de son rappel au Créateur, sa Famille publie une partie du fonds documentaire qu’il constitua au cours de sa carrière.

Pour Abdourahmane Lélouma Diallo, Aîné de la Famille : « il nous a semblé opportun et important de donner à voir « un siècle d’histoire de Guinée ». Partager une partie de ses archives avec nos concitoyens, c’est aussi rendre hommage à la trajectoire de notre pays pendant le XXe siècle ».

Récemment, le Fonds documentaire El Hadj Alpha Mamadou Diallo Lélouma a communiqué deux correspondances officielles de la confédération théocratique du Fouta Djalon à des chercheurs opérant dans le programme de l’ANR « Valorisation et édition critique des manuscrits arabes subsahariens » (VECMAS).

L’une émanait du « Commandeur des croyants, l’imām Ibrāhīm – que Dieu lui accorde la victoire et l’inspire, lui et tous les gens vertueux de Timbo – à l’ensemble des notables du pays de Labé et à ses oulémas » – et provenait probablement de l’almaami Ibrahima Sory Dara, souverain alfaya de 1843 à 1873.

L’autre était « envoyée par Alfā al-Gāsimu et ceux qui sont avec lui, aux notables de Labé et à ses hommes vertueux ». Elle était vraisemblablement l’œuvre d’alpha Gassimou, qui devint lanɗo Labé (alfaya) en 1865.

Elles figurent dans l’ouvrage « Islam et bonne gouvernance au XIXe siècle dans les sources arabes du Fouta-Djalon » (Geuthner, 2018).

Sollicité par son gendre, le Professeur Ibrahima Baba Kaké, El Hadj Alpha Mamadou Diallo Lélouma produisit une note historique (5/3/1987) dont la conclusion révèle sa vision :

« Mon souhait est qu’au terme de votre ouvrage qui sera écrit de mains de maître en la matière, et en qui la jeunesse a pleinement confiance, un appel soit lancé à cette jeunesse en faveur des études approfondies de l’Islam. Je souhaite qu’elle puisse comprendre et découvrir tous les avantages intellectuels, sociaux et moraux qui en découlent. Mon souhait est que cette jeunesse ne boude pas une étude profondément humaine par-delà toutes les apparences ».

De nos jours, l’intérêt croissant pour l’histoire de notre pays répond à une forte demande sociale – émanant notamment d’une jeunesse qui représente la majorité de la population.

Pour Aïssatou Lélouma Diallo, Aînée de la Famille, « il revient aux Aînés de transmettre leur expérience, car tout parcours de vie est digne d’intérêt – et que chacun d’entre nous a vécu une partie de l’histoire du pays, à sa façon et selon son regard ».

Le Fonds documentaire El Hadj Alpha Mamadou Diallo Lélouma combinera restauration, études et « médiation culturelle » destinée au grand public. Il recourra pour ce faire aux savoir-faire locaux et internationaux – par le recours à nos langues et la publication d’un blog (https://bit.ly/3ShJ72O).

Abdourahmane Lélouma Diallo

alfamamadoulelouma@gmail.com

Articles Similaires

INTERNET DANS LES UNIVERSITES : les étudiants partagés entre espoir et scepticisme

LEDJELY.COM

FAIT-DIVERS : Un ‘’feu mystérieux’’ aux trousses d’une concession familiale aux Km36

LEDJELY.COM

DÉVELOPPEMENt : un Branding national pour mieux vendre la destination Guinée !

LEDJELY.COM

VIH/SIDA : où en est-on en Guinée ?

LEDJELY.COM

KIPE : les étudiants de l’ENPT étaient dans la rue…

LEDJELY.COM

CLAUDE PIVI : « Si je voulais le pouvoir, je l’aurais pris avant le capitaine Dadis »

LEDJELY.COM
Chargement....