Ledjely.com
Accueil » N’ZÉRÉKORÉ : l’ancien maire conduit en prison
A la uneActualitésGuinéeJustice

N’ZÉRÉKORÉ : l’ancien maire conduit en prison

Poursuivi pour malversations financières, l’ancien maire de N’zérékoré, destitué de ses fonctions en novembre dernier, a été conduit ce vendredi 9 décembre 2022, à la Maison centrale de la même ville. Moriba Albert Délamou, son secrétaire général Sâa Dimio Sandouno et le receveur, ont donc passé première nuit dans les locaux disciplinaires de la prison civile.

Invoquant le secret de l’instruction, le procureur de la république près le tribunal de première instance de N’zérékoré a indiqué qu’il n’était pas question qu’il dévoile les détails du dossier. Tout de même, explique Abdoulaye Komah : « Après le décret le limogeant qui parlait de détournement, une injonction du ministre de la Justice et des Droits de l’homme, Garde des sceaux, est parvenue au parquet général. Ce dernier m’a envoyé l’injonction de poursuivre le conseil communal. Nous avons engagé les poursuites et ces poursuites nous ont conduit à l’arrestation de l’ancien maire jusqu’à Faranah. Quand on avait émis des convocations, il n’était pas à son domicile ».

Le procureur poursuivant son explique, indique également : « C’est après cela qu’on a engagé une procédure contre lui et la gendarmerie a fait son travail. Le jeudi, le dossier est effectivement venu et on a saisi. Puis, on s’est organisé à faire un pool de juges d’instruction. On a deux cabinets qui se sont associés pour devenir un seul cabinet. C’est ce cabinet qui a émis un mandat contre lui, mais aussi le secrétaire général de la commune Sâa Dimio Sandouno et l’ancien receveur communal qui, est Abdoulaye Komah n’exclut pas que l’ancien édile de N’zérékoré puisse in fine devenir un client de la CRIEF. « Si on trouve que dans cette procédure, le montant va au-delà d’un milliard, le dossier sera transféré à Conakry. Parce qu’il y aura une question de compétence et là c’est la CRIEF qui aura la compétence de juger ce dossier conformément à l’ordonnance qui avait créé la CRIEF », conclut le procureur.

Plusieurs conseils communaux en Guinée sont aujourd’hui dissouts par le CNRD pour détournement et des délégations spéciales sont en train d’être installées pour les remplacer

Niouma Lazare Kamano, correspondant régional pour ledjely.com

Articles Similaires

Blaise Goumou : « Si on était à la CPI, ça allait être une honte pour la Guinée »

LEDJELY.COM

Mort de Thierno Mamadou : « C’est notre hiérarchie qui nous a dit de tirer »

LEDJELY.COM

Enseignement Supérieur : le colonel Doumbouya nomme plusieurs responsables

LEDJELY.COM

Procès du 28 sept : Blaise Goumou confondu sur une de ses affirmations

LEDJELY.COM

Simandou et Accord-Cadre Sino-Guinéen : redémarrage des travaux de construction en mars 2023 !

LEDJELY.COM

Cellou Dalein Diallo : « Nous sommes aussi des Guinéens… »

LEDJELY.COM
Chargement....