Ledjely.com
Accueil » MATOTO : plus de 5000 naissances enregistrées en 2022
A la uneActualitésGuinéeSociété

MATOTO : plus de 5000 naissances enregistrées en 2022

Fin d’année rimant avec bilan, la rédaction du Djely est allée à la rencontre d’un officier de l’état-civil de la commune de Matoto, en vue du bilan dans son domaine. Et selon Kémoko Dioubaté, son service a enregistré au titre de l’année 2022 plus de 5000 naissances. Il se prononce aussi sur le processus de délivrance des cartes d’identité nationale biométriques. Non sans relever un certain nombre de difficultés à ce sujet.

L’enregistrement des faits d’état-civil désigne l’acte consignation des événements démographiques qui surviennent dans la vie d’une personne (la naissance, le mariage, la mort).  Selon Kemoko Dioubaté, officier de l’état-civil délégué de la commune de Matoto, au compte de l’année 2022, plus de « 3233 mariages ont été célébrés. En ce qui concerne la naissance, nous avons pu enregistrer plus de 5000. Enfin, il y a eu 21 463 transcriptions ». Par rapport à 2021, M. Dioubaté estime que le bilan de son service est positif. Mais cette prouesse est consécutive, dit-il, aux réformes opérées par le maire de Matoto. « On faisait des faux actes dans la cour mais le maire s’est opposé. Maintenant, tout doit passer par l’état-civil », dit-il.

S’agissant de la carte d’identité biométrique à propos de laquelle les mairies sont littéralement envahies depuis quelques semaines, Kemoko Dioubaté indique qu’à Matoto, les équipes travaillent de 8h et 18 heures. « Il nous arrive de traiter jusqu’à 400 dossiers par jour », soutient-il.

Pour autant, les agents seraient en proie à de grosses difficultés au nombre desquelles l’insuffisance d’ordinateurs. Pour toute la commune, en effet, « nous n’avons que 6 ordinateurs, ça nous pénalise », avoue Kémoko. A cela s’ajoutent, « le manque de papiers sécurisés, les pénuries d’encre et parfois le réseau qui n’est pas stable ». Il souligne aussi au nombre de ces ennuis, le fait que « le reçu délivré par la banque n’est pas activé automatiquement ». Autant de problèmes qui impactent le délai de délivrance des cartes d’identité. « Quand vous donnez deux semaines à quelqu’un et que vous avez des problèmes, le délai sera rallongé », soutient Kemoko Dioubaté.

N’Famoussa Siby

Articles Similaires

Insécurité : des présumés voleurs d’engins roulants mis aux arrêts par la CMIS de Yattaya

LEDJELY.COM

Prisons, Dignité et Respect des droits des personnes détenues en droit international et en Guinée

LEDJELY.COM

Gouvernance : Bernard Goumou commence une tournée à l’intérieur du pays par la région de Boké

LEDJELY.COM

Viol à Hakuna Matata : l’auteur présumé nie les faits mis à sa charge

LEDJELY.COM

Nanfo Diaby : « Le jugement est à Dieu »

LEDJELY.COM

FOULA MADINA : l’élection du bureau des conducteurs de taxis motos vire à la violence

LEDJELY.COM
Chargement....