Ledjely.com
Accueil » SANGARDO : une bagarre autour de la vente d’un bœuf coûte la vie à un père de famille
A la uneActualitésGuinéeSociété

SANGARDO : une bagarre autour de la vente d’un bœuf coûte la vie à un père de famille

Dans le district de Damandou, localité située dans la sous-préfecture de Sangardo, elle-même relevant de la préfecture de Kissidougou, un jeune homme a été mortellement poignardé dans la nuit du 1er au 2 janvier 2023. L’acte est intervenu à la suite d’une dispute entre la victime et son épouse au milieu de la nuit. Et c’est le frère de la femme, venu au secours de cette dernière qui a poignardé la victime. Après l’acte, il a tenté de fuir, mais a été mis aux arrêts grâce à l’intervention des chasseurs qui l’ont ensuite conduite au TPI de Kissidougou.  

Selon le procureur de la république près le tribunal de première instance de Kissidougou, le défunt se nomme Oumar. Quant à son beau, il se prénomme Alassane. Ils seraient apparentés, en dehors des liens du mariage du premier avec la sœur du second.

Sur les raisons mêmes de la dispute qui a conduit à l’issue tragique, le procureur explique que tout est parti de la vente par Oumar d’un bœuf appartenant à son épouse sans le consentement de ce dernier. Il récupère l’argent auprès de l’acheteur et invite ce dernier à venir chercher le bœuf plus tard à la maison. Et c’est quand ce dernier arrive que l’épouse de Oumar est informée que sa bête a été vendue. Elle n’apprécie guère la démarche de son mari. Une dispute s’engage alors au milieu de la nuit. « A la suite de quoi, Alassane est venu pour intervenir et très malheureusement, le coup est parti avec le couteau en main au niveau du bas ventre et la mort s’en est suivie », relate le procureur Aly Badra Komah.

Le procureur annonce qu’Alassane a été interpellé. « Son dossier a même été déféré aujourd’hui. Il est à notre disposition et l’enquête suit son cours normal », assure-t-il.

Joint au téléphone, le maire de Sangardo, colonel à la retraite Kaly Mara indique que « le corps de Oumar a été remis à sa famille pour inhumation et pour éviter le pire, Alassane le présumé meurtrier dès après son arrestation, on l’a embarqué pour kissidougou ».

Le maire qui précise que le défunt et celui qui lui a ôté la vie étaient tous deux mariés à deux femmes et avaient des enfants.

Niouma Lazare Kamano, correspondant régional pour ledjely.com

Articles Similaires

FOULA MADINA : l’élection du bureau des conducteurs de taxis motos vire à la violence

LEDJELY.COM

RD CONGO : la visite papale, un révélateur du besoin de paix

LEDJELY.COM

Pour Blaise Goumou, rien ne justifiait la descente de la garde présidentielle au stade

LEDJELY.COM

TPI de Mafanco : ‘’Américain’’ répond de la ruse dont il usait pour attirer les filles dans son lit

LEDJELY.COM

Affaire Nanfo Diaby : El Hadj Mansour Fadiga rectifie le ministre Charles Wright

LEDJELY.COM

Aliou Bah du MoDeL : « Rien ne se fera sans nous »

LEDJELY.COM
Chargement....