Ledjely.com
Accueil » MACENTA : ces propos qui accablent Sékouba Konaté
A la uneActualitésGuinéeJusticePolitique

MACENTA : ces propos qui accablent Sékouba Konaté

Il n’est pas encore à la barre. Mais du général Sékouba Konaté, on parle beaucoup depuis le procès sur les massacres du stade du 28 septembre, qui se tient devant le tribunal criminel délocalisé à Kaloum. En particulier, le capitaine Moussa Dadis Camara dont il était le ministre de la Défense au moment des massacres, lui impute un rôle central dans les malheureux événements. Certaines parties civiles, quant à elles, se sont étonnées du fait que El Tigre n’ait pas été renvoyé devant le tribunal, au même titre que tous les autres. L’intéressé lui-même s’est toujours défendu d’avoir joué un quelconque rôle dans la sanglante répression. Cependant, ce mercredi 11 janvier, un des avocats d’Aboubacar Sidiki Diakité alias Toumba, a rapporté des propos du général qui ne militent pas en sa faveur.

Les propos du général Sékouba Diakité rapportés par Me Lancinè Sylla ont été tenus à Macenta et il en ressort que l’ancien ministre de la Défense était allé dans cette ville pour battre campagne en faveur du capitaine Moussa Dadis Camara. Du moins, le discours qu’il y avait tenu, tel que transcrit à la demande de Toumba Diakité, était clairement un discours de campagne. « Braves populations de Macenta, vous avez entendu que la population appelle le Chef de l’État, le Capitaine Moussa Dadis à se présenter aux élections à venir. Nous ses compagnons, nous serons à ses côtés pour l’aider à finir les projets qu’il a entamés depuis le 23 décembre 2008 », déclarait-il notamment.

Ceci étant, il ressort par la suite que le général Sékouba Konaté était prêt à tout pour accompagner cette candidature. D’ailleurs, il le dit explicitement dans l’extrait qui suit : « Nous ne manquerons pas de le soutenir dans ses efforts quels que soient le prix à payer et les défis à relever ». ‘’Quel que soit le prix à payer’’, dit-il en effet. N’est-ce pas de nature à laisser croire que les massacres du stade du 28 septembre étaient planifiés d’avance et qu’au moins le général Sékouba Konaté en était au courant ? En tout cas, c’est un lien qui peut être légitimement envisagé.

D’ores et déjà, avec le recul, Moussa Dadis Camara dit la loyauté que Sékouba Konaté semblait lui témoigner n’était ni sincère, ni authentique. Il dit ainsi qu’il n’avait pas besoin de la campagne que Sékouba Konaté menait en sa faveur. D’ailleurs, dit-il : « C’est du machiavélisme ». Dans la mesure où il trouve une contradiction entre le discours prononcé et les actes qui sont posés par la suite.  « Comment se fait-il que ce 28 septembre, pendant que les leaders politiques optent pour une manifestation pour une cause juste, ce même jour, le Général Sékouba quitte (Conakry) sans ordre, sans instructions pour aller tenir un tel discours », se demande-t-il ? Avant de répondre lui-même : « Si ce n’est pas me jeter dans la gueule du loup »,

Aminata Camara

Articles Similaires

KOUROUSSA : un accident fait deux morts dans le district de Frakoun

LEDJELY.COM

BURKINA FASO : les autorités fixent les avantages accordés au VDP

LEDJELY.COM

ANALYSE : le Ghana, la Côte d’Ivoire et la Guinée, les prochaines cibles des Jihadistes ?

LEDJELY.COM

Guillaume Hawing « Ministre des examens » : La priorité, hélas, l’évaluation des acquis (édito-Mognouma)

LEDJELY.COM

KINDIA : Enabel fait le point de son projet dédié au territoire du mont Gangan

LEDJELY.COM

Education : le colonel Doumbouya créé un service dédié à l’enseignement pré-universitaire privé

LEDJELY.COM
Chargement....