Ledjely.com
Accueil » L’UFDG appelle le colonel Doumbouya à se méfier de Bogola Haba
A la uneActualitésGuinéePolitique

L’UFDG appelle le colonel Doumbouya à se méfier de Bogola Haba

S’il y a quelques mois encore, Kéamou Bogola Haba était un fidèle porte-parole de l’ANAD sur les plateaux de télévision, on peut dire que le rapprochement entre ce dernier et les autorités de la Transition, a sonné le glas de cette belle entente. Désormais, le parti de Cellou Dalein Diallo s’en prend ouvertement à Kéamou qu’il soupçonne, avec son Front national pour la défense de la Transition (FNDT), de travailler à faire durer la transition. L’UFDG se rappelant au passage le rôle que le fondateur du FNDT aurait joué au côté de Moussa Dadis Camara, appelle le colonel Mamadi Doumbouya à faire montre de vigilance et à ne pas se laisser manipuler.

 C’est d’abord Cellou Baldé, le responsable des fédérations de l’UFDG à l’intérieur du pays, qui accuse Kéamou Bogola Haba de « manipuler et d’intoxiquer l’opinion en vendant leurs cartes au prix que des gens dans les secteurs et communes du pays notamment à Tougué soient nommés dans les prochaines délégations spéciales ». Une accusation qui tire son origine d’un article de nos confrères de Guineematin.com. Même si Cellou Baldé souligne que les structures de base du parti ont remonté des preuves étayant davantage les agissements du FNDT. Des agissements qui, précise M. Baldé, n’honorent ni l’Etat, ni le gouvernement, encore moins la transition. « Nous attirons l’attention des autorités et de l’opinion nationale et internationale sur ces pratiques qui risquent de créer l’instabilité dans les districts, les secteurs, les quartiers et les communes », alerte-t-il.

Les pratiques auxquelles se livrerait le FNDT notamment à Tougué sont d’autant plus graves à ses yeux que le mouvement « n’est ni plus, ni moins qu’un mouvement de soutien et non une structure de l’administration du territoire ou un service déconcentré de l’Etat ». Il invite donc les autorités à ne pas fermer les yeux sur ces faits « d’illégalité » qui pourraient déboucher, selon lui, sur d’éventuels affrontements « non souhaitables ». « Il est donc temps que les autorités de la transition interpellent ceux qui sont en train de gérer le FNDT, que les mis en cause soient interpellés et traduits devant les autorités judiciaires de notre pays pour s’expliquer », suggère Baldé.

Pour sa part, Fodé Oussou Fofana, sur le même sujet, met en garde le colonel Mamadi Doumbouya. En tout cas, selon le vice-président de l’UFDG, si le président de la Transition ne fait pas preuve de vigilance, il pourrait être induit en erreur, de la même manière que Moussa Dadis Camara, président de la junte au pouvoir en Guinée en 2009. « Ce qu’il (Bogola Haba) a fait au président Dadis, c’est ce qu’il veut faire au colonel Mamadi Doumbouya », prédit Fodé Oussou.

D’ailleurs, Fodé Oussou Fofana invite le colonel à s’inspirer de la situation actuelle de Moussa Dadis Camara qui, dit-il, est abandonné par « les opportunistes » qui étaient autour de lui et qui, à l’époque, étaient à la base des mouvements de soutien en sa faveur.  « Ils n’ont même plus envie qu’on dise qu’ils connaissent le capitaine Dadis aujourd’hui », note-t-il.

Aliou Nasta

Articles Similaires

Comment la Guinée lutte contre une nouvelle épidémie de poliomyélite ?

LEDJELY.COM

Tchad : l’opposition promet de poursuivre l’œuvre de Yaya Dillo

LEDJELY.COM

Monnaie guinéenne : le parcours depuis l’indépendance

LEDJELY.COM

Médias Awards : les organisateurs annoncent le report de l’édition 4

LEDJELY.COM

Kankan : un apprenti chauffeur glisse et tombe sous les pneus d’un camion

LEDJELY.COM

Procès du 28 sept : le camp Dadis optimiste après la projection des vidéos

LEDJELY.COM
Chargement....