Ledjely.com
Accueil » FESPACO 2023 : La Guinée prend part à la 28ème édition
A la uneActualitésAfriqueCultureGuinéeSport & Culture

FESPACO 2023 : La Guinée prend part à la 28ème édition

La Guinée prend part cette année au Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO). Une édition qui se tient sous le thème ‘’Cinémas d’Afrique et culture de la paix’’. Notre pays y est représenté par deux films que sont ‘’Au cimetière de la pellicule” de Thierno Souleymane Diallo alias Gando et ‘’A qui la faute’’, de Ramatoulaye Bah. C’est le ministre de la Culture lui-même qui conduit la délégation dans le pays des Hommes intègres.  

S’exprimant devant les médias burkinabè, le ministre Alpha Soumah a loué la qualité des deux films guinéens qui sont en compétition. Il en est d’autant plus fier que les deux productions sont « présentées par des jeunes guinéens qui sont sortis de l’institut Mory Kanté de Dubréka ». Mais le ministre n’entend pas réserver tout son séjour au FESPACO. Il entend en profiter pour rencontrer les « autorités burkinabè et voir ensemble dans quel cadre nous pouvons collaborer pour renforcer le cinéma guinéen, y compris la diffusion au Burkina Faso ici et éventuellement les possibilités d’exploitation du cinéma en dehors de l’Afrique ».

Au sujet même de la participation de la Guinée au Fespaco, le ministre assume que c’est un retour du pays qui résulte d’un volontarisme inspiré par le colonel Mamadi Doumbouya. « Le président de la République a aussi donné une orientation claire. Il faut que la culture réoccupe sa place. Et pour cela, le cinéma a une place de choix dans les industries culturelles et créatives. Et ce cinéma, nous voulons le porter très haut. Mais ils ne peuvent pas le faire sans volonté politique. C’est pourquoi je suis là en tant que ministre pour accompagner les jeunes dont les films ont été sélectionnés », explique également Alpha Soumah.

De fait, au-delà du rendez-vous de Ouagadougou, il y a un travail de fond destiné à relancer l’industrie du 7ème art guinéen. Un travail soutenu notamment par l’Union européenne à travers ‘’Enabel’’. A ce titre, Noël Lamah, le directeur général de l’Office national du cinéma en Guinée (ONACIG) a évoqué un ‘’plan stratégique’’ dont la mise en œuvre permettra à « l’office et aux structures en place de pouvoir mettre les bases solides pour une industrie du cinéma. Ce plan stratégique tient compte de tous les aspects qu’il faut pour une relance du cinéma guinéen“.

Marine Abondance, la responsable du programme ‘’Guinée Créative’’, que met en œuvre Enabel, explique que la vision qui sous-tend le soutien de la participation de la Guinée au Fespaco de cette année est d’inscrire les créateurs et entrepreneurs dans des scènes de valeurs sous régionales

A préciser qu’au-delà des deux films dont a parlé le ministre, la Guinée est également représentée à ce rendez-vous par Fédération des associations du cinéma de Guinée et les enseignants chercheurs de l’Institut Supérieur des arts Mory Kanté (ISMAK) de Dubréka. Des enseignants et des cinéastes qui prennent part à panels organisés en marge du FESPACO.

Fodé Soumah

Articles Similaires

Dissolution du gouvernement : « On a toujours dénoncé l’incompétence de ces ministres »

LEDJELY.COM

Condamnation de Pendessa : le SPPG invite la presse à se joindre à la grève du mouvement syndical

LEDJELY.COM

Attention, c’est une arnaque qui se cache derrière cette publication !

LEDJELY.COM

Kankan : le coordinateur régional de la MAOG tance Alphonse Charles Wright

LEDJELY.COM

L’UNICEF déplore le décès d’un enfant lors d’un rassemblement public à Conakry

LEDJELY.COM

Guinée : le syndicat du secteur bancaire appelle ses adhérents à se joindre à la grève

LEDJELY.COM
Chargement....