Ledjely.com
Accueil » Morissanda Kouyaté : « Personne ne veillera sur la Transition (…) Nous n’avons pas besoin de professeur »
A la uneActualitésGuinéePolitique

Morissanda Kouyaté : « Personne ne veillera sur la Transition (…) Nous n’avons pas besoin de professeur »

C’est son passage, le mercredi dernier, devant le Conseil national de Transition (CNT) que le ministre des Affaires étrangères et des Guinéens établis à l’étranger a mis à profit pour répondre au maintien des sanctions contre notamment la Guinée, à l’issue du sommet extraordinaire que la CEDEAO a tenu à Addis-Abeba, en février dernier. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que Dr. Morissanda Kouyaté n’en est vraiment pas content. D’ailleurs, il met en garde ceux qui seraient tentés de refuser d’accueillir les officiels guinéens, en application de l’interdiction de voyager imposée aux autorités de la Transition. Morissanda annonce que la Guinée appliquera immédiatement le principe de réciprocité à l’égard du pays en question. Par ailleurs, dit-il, il n’est pas question que quelqu’un d’autre surveille la mise en œuvre du chronogramme de la Transition. Cela revient en toute responsabilité à la Guinée, selon lui.  

L’agacement du ministre des Affaires étrangères peut paraître d’autant plus surfait qu’en réalité la communauté internationale a été plus que clémente à l’égard de la Transition en Guinée. Dans les faits, la chute d’Alpha Condé n’a pas donné lieu à des sanctions à proprement parler. Dans la mesure où la suspension du pays et l’interdiction de voyager relèvent de mesures tout aussi classiques que symboliques. Pourtant, Dr. Morissanda s’est offusqué en ces termes : « On a tout fait mais on nous sanctionne ». Le ministre des Affaires étrangères ne comprend pas en particulier que les sanctions soient étendues à tout le monde. Cela, à ses yeux, n’est pas normal. « Dans un pays, on ne sanctionne pas le président, on ne sanctionne pas le ministre des Affaires étrangères, parce que c’est lui le commissionnaire. Mais on a sanctionné tout le monde. Sauf que Dieu est aux commandes. Nous avons fait quoi pour mériter ça ? », se demande-t-il ?

Mais le chef de la diplomatie n’est pas homme à se laisser faire. En tout cas, il avertit tout le monde : « Si quelqu’un dit que le ministre guinéen ne va pas chez lui, alors qu’il vienne prendre son ambassadeur. Nous allons prendre notre ambassadeur et nous le ramenons au pays jusqu’au moment où nous reviendrons à de meilleurs sentiments ». Parce qu’à ses yeux, trop c’est trop : « Nous avons tout accepté avec la CEDEAO, maintenant le reste, on ne peut pas accepter ».

Les injonctions, la Guinée ne les tolèrera pas. Y compris dans le cadre de la mise en œuvre du chronogramme consécutif au compromis dynamique conclu avec la CEDEAO. Cela aussi, Dr. Morissanda a tenu à le dire très clairement. « On a discuté avec la CEDEAO, on est d’accord. Accompagnez-nous, mais vous n’avez plus à dire que vous allez veiller. Personne ne va veiller sur la transition. C’est le colonel qui a pris la décision de faire 24 mois. Maintenant, on n’a pas besoin d’un professeur pour suivre tout ça », martèle-t-il.

Se prononçant sur le rapprochement entre la Guinée, le Mali et le Burkina, dans un contexte où certains de ces pays sont dans une relation empreinte de défiance avec certains acteurs de la communauté internationale, le ministre des Affaires étrangères veut rassurer : « Nous ne nous retrouvons pour comploter contre personne. Nous sommes des pays frères, nous travaillons ensemble. Nous sommes un pays responsable, nous coopérons avec qui on veut », dit-il. « Construisons un pays uni comme le colonel le demande…mais on ne veut pas qu’on nous mette des bâtons dans les roues pour ça », conclut-il.

N’Famoussa Siby

Articles Similaires

Tabaski : le bilan révèle trois morts

LEDJELY.COM

Mamaya: l’occasion de bonnes affaires pour les groupements féminins

LEDJELY.COM

TPI de Kaloum : Ibrahima Tawel Camara et Djènè Diaby condamnés à 8 mois d’emprisonnement assortis de 7 mois de sursis

LEDJELY.COM

Mamaya de Kankan – Kania Soli : le sentiment d’une mission accomplie, la perspective de duplication dans chaque région…

LEDJELY.COM

Education : Naby Keïta s’engage avec l’UNICEF pour la promotion des droits de l’enfant

LEDJELY.COM

Ibrahima Tawel Camara : « Nous ignorions qu’on était retransmis par Guineematin »

LEDJELY.COM
Chargement....