Ledjely.com
Accueil » CNT : Dansa Kourouma invite à comprendre et à bien gérer la diversité ethnique
ActualitésSociété

CNT : Dansa Kourouma invite à comprendre et à bien gérer la diversité ethnique

Le président du Conseil national de la Transition a présidé une session de formation le samedi 3 juin 2023 au palais du peuple. Une activité initiée par les Jeunes leaders pour la paix avec pour objectif de promouvoir au sein de la jeunesse guinéenne la notion de paix et du vivre-ensemble. Une centaine de jeunes issus de différentes associations de la société civile ont pris part à la session.

Au cours de son intervention, le président du Conseil national de la Transition a invité les participants à avoir une vision qui promeut l’intérêt de la société guinéenne. « La réussite doit passer par la détermination d’une vision claire. Plus la vision est claire et circonscrite, elle devient une conviction. Et quand vous avez une vision quand vous ne travaillez pas, elle devient un rêve », a indiqué Dr Dansa Kourouma.

Pour le président de l’institution faisant office de l’assemblée nationale, il est vain de vouloir instaurer la paix si on ne consent des efforts en faveur de l’éducation des jeunes sur la diversité ethnique de la Guinée. « Il est important d’éduquer les jeunes à comprendre l’importance de la diversité », dit-il. Parce qu’à ses yeux, la « mauvaise gestion de la diversité est à la base de tous les problèmes de la Guinée ». De la compréhension et d’une gestion intelligente de cette diversité, dépendra la construction de la paix, selon le président du CNT.

S’adressant à la fois à son auditoire et sans doute aux acteurs politiques, il a mis en garde : « l’ethnie n’est pas un projet de société. Le projet de société c’est la capacité du porteur à pouvoir transformer positivement cette diversité en faisant d’elle un moteur de développement ».

En outre, Dr Dansa Kourouma a mis l’occasion à profit pour inviter les jeunes participants à résister aux tentatives de manipulation à caractère ethnique ou régionaliste. « J’ai demandé à cette jeunesse d’être résistante face à ces propos, d’avoir une vision claire, d’être fiers de notre diversité et de se faire confiance ».

Visiblement satisfait de cette première session, Mamadou Adama Barry, le président du Conseil national de la jeunesse guinéenne, a annoncé qu’en plus de cette formation, plusieurs autres initiatives sont prévues en faveur des jeunes de Guinée dans le cadre de la promotion de la paix.

Johaness Makouvia, formateur, pour sa part, a fait remarquer que les débats lors de cette formation étaient essentiellement liés à comment devenir un « autochtone » de la paix. Et l’en croire, la condition est de posséder les outils de la « médiation de la paix et la stratégie de gestion des conflits ».

N’Famoussa Siby

Articles Similaires

De l’eau potable à l’école primaire de Gbackédou

LEDJELY.COM

Dubaï : comment des africains ont été dupés par une « sulfureuse » société immobilière, dénommée The First Group…

LEDJELY.COM

Environnement : EDG et ses partenaires se mobilisent pour la réhabilitation des têtes de sources de quatre barrages hydroélectriques à Kindia

LEDJELY.COM

Guinée : le ver est-il dans le fruit ?

LEDJELY.COM

Santé : le comité technique du projet sur l’analyse approfondie du genre dans la vaccination se réunit à Conakry

LEDJELY.COM

Dispartion de Foniké Menguè et Billo Bah : l’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits humains condamne et appelle à des enquêtes

LEDJELY.COM
Chargement....