Ledjely.com
Accueil » Clinique Pasteur : Kassory Fofana entendu sur son lit de malade
A la uneActualitésGuinéePolitique

Clinique Pasteur : Kassory Fofana entendu sur son lit de malade

Comme annoncé la semaine dernière, les juges de la Cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF) se sont transportés ce mardi 11 juillet à la clinique Pasteur de Conakry pour auditionner l’ex premier ministre, Dr Ibrahima Kasssory Fofana, poursuivi pour des faits présumés de détournement de derniers publics et enrichissement illicite, entre autres.

A en croire l’avocat de l’ancien proche collaborateur d’Alpha Condé, ce dernier a été auditionné dans la salle de réanimation, alors que son rythme cardiaque oscillait entre 89 et 95, alors que la normale « est de 60 à 75 ». L’ancien premier ministre aurait réussi à répondre aux questions qui lui ont été posées, de façon « façon gestuelle et verbale mais sur un ton inaudible ». L’avocat profitant de l’occasion pour réitérer l’appel en faveur de l’évacuation sanitaire de Kassory Fofana.

« Nous avons assisté à l’exposé du médecin traitant sur l’état de santé de notre client. Des questions ont été posées au malade et au médecin traitant. Ce qu’il faut retenir, Kassory Fofana est dans la salle de réanimation dû à la dégradation de son état de santé (…) Ce qui est déjà assez grave. Parce que la limite normale est de 60 à 75. Donc de 80 à 95, nous sommes au bord de la débâcle », a déclaré l’avocat.

A en croire Me Dinah Sampil, Kassory Fofana a lui-même sollicité de la Cour, son évacuation. Il « a fini par solliciter que l’on veille bien lui accorder la possibilité d’aller se faire soigner dans un centre spécialisé comme l’ont recommandé les médecins traitants ». L’avocat espérant en outre que la Cour, via ce transport judiciaire, a pu réaliser que Kassory est bien souffrant. Dans la mesure où « il n’a pu répondre aux questions du juge que par le gestuel et dans un ton inaudible, au point que le médecin était obligé de répéter à l’intention de la Cour et des parties. À date, il est sous perfusion et un dispositif de contrôle du rythme cardiaque, pour savoir s’il faut l’assister pour ne pas que la catastrophe se produise ».

Mais pour l’instant, la Cour « n’a pas décidé sur quoi que ce soit, puisqu’elle est venue prendre des éléments lui permettant de décider ».

Finalement, l’audience a été renvoyée au 17 juillet prochain, pour la poursuite des débats par devant la Crief.

Fodé Soumah

 

Articles Similaires

Ministère de la Culture : le général Doumbouya nomme des collaborateurs de Moussa Moïse Sylla

LEDJELY.COM

Armée : le chef d’Etat-major général des armées annonce la création d’un nouveau bataillon

LEDJELY.COM

Guinée : la gestion des manifestations pacifiques au centre d’une formation à Conakry

LEDJELY.COM

Mandiana : un camion dérape et fait un mort et plusieurs blessés

LEDJELY.COM

Baccalauréat 2024 : le taux de réussite en recul

LEDJELY.COM

Maison centrale : le ministre de la Justice libère une quinzaine de détenus « oubliés »

LEDJELY.COM
Chargement....