Ledjely.com
Accueil » Foniké Menguè : « En réalité, les militaires ne veulent pas quitter le pouvoir »
A la uneActualitésGuinéePolitique

Foniké Menguè : « En réalité, les militaires ne veulent pas quitter le pouvoir »

C’est un doute qui commence à prend corps au sein de l’opinion publique guinéenne. Et Oumar Sylla alias Foniké Menguè le reprend à son compte. En effet, le coordinateur national du Front national pour la défense de la constitution (FNDC), s’exprimant ce lundi 17 juillet au micro de nos confrères de RFI, trouve que le CNRD ne veut pas quitter le pouvoir. Ce, en dépit des engagements clairs du colonel Mamadi Doumbouya. Illustrant son scepticisme à travers notamment la misère qu’on fait vivre à tous ceux qui sont opposés aux autorités de la Transition, l’activiste pense qu’il n’y a pas d’alternative aux manifestations pour faire entendre raison aux militaires.

« En réalité, les militaires ne veulent pas quitter le pouvoir », clame Foniké Menguè, péremptoire. Son doute, Oumar Sylla dit l’expliquer par le « fait que tous ceux qui sont opposés à cette conduite unilatérale de la transition sont soit en prison, soit en exil » et par le fait que « personne ne peut aujourd’hui donner un point de vue qui est contraire à la volonté du CNRD. En le faisant, la personne peut facilement se retrouver en prison ».

Appelé à se prononcer sur le dialogue qu’offre le pouvoir de Conakry, le leader du FNDC estime que l’offre des autorités ne peut pas s’appeler dialogue. « Le dialogue que le CNRD appelle est une instance dont tous les participants sont d’accord avec tout ce que le CNRD dit. En ce moment, on ne parle pas de dialogue », souligne-t-il à ce sujet. Mais ce serait une manœuvre consciemment ourdie par les autorités. « Ils n’ont pas intérêt à ce qu’il y ait ce véritable dialogue. Puisqu’ils ont la volonté de confisquer le pouvoir », explique-t-il. C’est pourquoi, « jusqu’ici, rien n’est fait », insiste Oumar Sylla.

Dans un tel contexte, il annonce la reprise des manifestations. Parce qu’à ses yeux, il n’est pas question de permettre à Mamadi Doumbouya de faire ce qu’on a refusé à Alpha Condé, à savoir : confisquer le pouvoir. « Ce qui est sûr, nous allons reprendre nos réunions. Réunions suite auxquelles, nous allons partir aux manifestations. Nous ne laisserons pas faire par le CNRD, ce que nous n’avons pas laissé faire par M. Alpha Condé. Si nous avons lutté contre la confiscation du pouvoir M. Alpha Condé, nous allons continuer la lutte contre la confiscation du pouvoir par le CNRD », promet-il.

Ledjely.com

Articles Similaires

Tabaski : le général Doumbouya fête dans sa ville natale de Kankan

LEDJELY.COM

Sadiba Koulibaly : la dégringolade

LEDJELY.COM

Haute Guinée : Déconstruire le mythe autour de la non-collaboration des populations avec les programmes de développement

LEDJELY.COM

Kissosso : un accident de la circulation fait plusieurs blessés graves

LEDJELY.COM

BEPC 2024 : Djiba Diakité lance les épreuves à Dixinn

LEDJELY.COM

BEPC à Kankan : haro sur les caméras de surveillance de Guillaume Hawing

LEDJELY.COM
Chargement....