Ledjely.com
Accueil » Retour à l’ordre constitutionnel : Bah Oury, Lansana Kouyaté, Faya Millimono…émettent un doute
A la uneActualitésGuinéePolitique

Retour à l’ordre constitutionnel : Bah Oury, Lansana Kouyaté, Faya Millimono…émettent un doute

Le Comité national du rassemblement pour le développement (CNRD) est-il en train de faire l’unanimité contre lui ? En tout cas, désormais, il n’y a pas que les acteurs qui composent les Forces vives qui en sont pas rassurés par la conduite de la Transition et la perspective du retour à l’ordre constitutionnel, dans le délai imparti. Des voix s’élèvent dorénavant des rangs des entités qui ont pris part au dialogue organisé en novembre-décembre 2022 à Conakry, pour faire part de leur inquiétude et interpeller. C’est le cas de la Conférence des coalitions politiques et faîtières (CCPF) dont les membres – Bah Oury, Lansana Kouyaté, Faya Millimono, Mamadou Sylla, entre autres – soulèvent aussi un certain nombre de griefs. Pourtant, ces acteurs s’étaient montrés jusqu’ici plutôt compréhensifs à l’égard de la junte.

Les membres de la CCPF se sentiraient en voie d’être floués par la junte ? Dans le mémo qu’ils adressent au colonel Mamadi Doumbouya en personne, ils rappellent en effet la bonne foi dont ils estiment avoir fait montre. Ainsi, dans le document, ils soulignent le fait d’avoir participé au dialogue politique inter-guinéen de la fin d’année dernière. Dialogue qui, rappellent-ils également, avait accouché de 35 résolutions dont la mise en œuvre devait permettre une « transition apaisée » et un « retour à l’ordre constitutionnel ». Et justement, c’est le processus d’application de ces résolutions, ils identifient des « zones d’ombre ». Concrètement, ils dénoncent :

  • Le manque de visibilité dans la conduite générale de la transition ;
  • L’absence de concertation périodique entre le CNRD, le gouvernement et les leaders des coalitions politiques et les faitières de la société civile qui ont pris part au cadre de dialogue inclusif inter-guinéen ;
  • Le retard dans le démarrage du Programme de recensement administratif à vocation d’Etat civil (RAVEC) ;
  • Le coût injustifié pour la mise en œuvre des 10 étapes de la Transition qui pourrait être un facteur de blocage pour le déroulement normal des activités en vue du retour à l’ordre constitutionnel.

Justement à propos en particulier de ce coût jugé « trop élevé » (près de 600 000 milliards GNF, se faisant l’écho de la faible mobilisation de la communauté internationale en vue de la mise à disposition des « fonds additionnels pour le bouclage du budget proposé », les membres de la CCPF proposent que soient trouvées des « pistes de solutions alternatives afin que la faible réactivité de la communauté internationale ne puisse impacter dangereusement l’évolution de la Transition guinéenne ».

Pour aplanir les divergences et les doutes qui commencent ainsi à émerger, la CCPF préconise la mise en place d’une commission ad-hoc. Une commission qui devra, selon les membres de la coalition, « être dotée de la compétence, de la rigueur et de la volonté politique de prospecter de nouvelles pistes susceptibles de pouvoir collecter le montant permettant le financement du processus devant aboutir aux élections à la date indiquée ». Par ailleurs, disent-ils, cette démarche « prospective et constructive est urgente pour permettre d’assumer notre responsabilité vis-à-vis des intérêts de notre peuple et de notre pays ».

Son alerte, la Conférence des coalitions politiques et faîtières (CCPF) la justifie par le « souci d’éviter à notre pays d’éventuelles tensions dues au non-respect du calendrier défini pour le retour à l’ordre constitutionnel ». Comme pour dire qu’ils pensent avoir ainsi jouer leur partition. Au CNRD et au gouvernement, de s’acquitter de la leur.

N’Famoussa Siby

Articles Similaires

L’Office national du tourisme (ONT) au cœur de la 5ème édition du Kania Soli à Kindia

LEDJELY.COM

Corruption supposée de la presse : Djénè Diaby et Tawel Camara se confondent en excuses

LEDJELY.COM

Tabaski : le général Doumbouya fête dans sa ville natale de Kankan

LEDJELY.COM

Sadiba Koulibaly : la dégringolade

LEDJELY.COM

Haute Guinée : Déconstruire le mythe autour de la non-collaboration des populations avec les programmes de développement

LEDJELY.COM

Kissosso : un accident de la circulation fait plusieurs blessés graves

LEDJELY.COM
Chargement....