Ledjely.com
Accueil » Conseil des ministres : l’éducation et le Simandou étaient au menu
A la uneActualitésEconomieGuinéePolitiqueSociété

Conseil des ministres : l’éducation et le Simandou étaient au menu

Au cours du Conseil des ministres de reprise de ce jeudi 31 août, les membres du gouvernement et le président de la Transition ont débattu notamment de l’éducation et du projet Simandou dont l’ultime accord a été récemment conclu, après des négociations qui auront duré une année. C’est en substance ce qu’a dit le porte-parole du gouvernement au cours de son débriefing de circonstance.

Sur tout d’abord le projet Simandou, Ousmane Gaoual Diallo rappelle les quatre volets autour duquel il tourne :  développement des chemins de fer, développement des activités portières, développement des activités minières et développement de l’industrie de transformation avec la scierie. « Tous ces secteurs-là vont accélérer le développement du contenu local avec des volets liés à la formation qui vont prendre une part importante des revenus financiers qui vont être générés par ça », commente le porte-parole du gouvernement.

Dans le sillage du projet, d’autres activités économiques en rapport notamment avec le contenu local vont se mettre en place : formation, emploi, développement d’activités locales, etc. Un aspect par rapport auquel l’accord récemment signé entre la Guinée et les promoteurs du projet était assorti de quelques recommandations dont le Conseil des ministres a également débattu.

Au sujet de l’éducation, à en croire le porte-parole du gouvernement, c’est le président de la Transition qui a adressé un message aux ministres du pool éducation. Aux ministres en charge de l’enseignement pré-universitaire, de l’enseignement technique et de l’enseignement supérieur, le colonel Mamadi Doumbouya a demandé de présenter un rapport sur l’année scolaire et académique écoulée qui s’est déroulée et demander à ce que ces ministres profitent de ce rapport pour tirer les leçons de l’année universitaire, de l’année scolaire passée. « Pour améliorer le cadre éducatif, l’enseignement des élèves et donc prendre en compte les dysfonctionnements qui ont été constatés au cours de l’année passée, c’est ce groupe de ministères qui a été vraiment sollicité pour pouvoir accélérer un certain nombre d’activités qui relèvent de leurs départements », indique Ousmane Gaoual Diallo.

Le président de la Transition aurait particulièrement mis l’accent sur la corruption. En somme, il aurait engagé les trois ministres à veiller sur les activités des cadres qu’ils dirigent afin d’améliorer la gouvernance.

Aminata Camara

Articles Similaires

Ministère de la Culture : le général Doumbouya nomme des collaborateurs de Moussa Moïse Sylla

LEDJELY.COM

Armée : le chef d’Etat-major général des armées annonce la création d’un nouveau bataillon

LEDJELY.COM

Guinée : la gestion des manifestations pacifiques au centre d’une formation à Conakry

LEDJELY.COM

Mandiana : un camion dérape et fait un mort et plusieurs blessés

LEDJELY.COM

Baccalauréat 2024 : le taux de réussite en recul

LEDJELY.COM

Maison centrale : le ministre de la Justice libère une quinzaine de détenus « oubliés »

LEDJELY.COM
Chargement....