Ledjely.com
Accueil » CAPA Session 2021 : les candidats malheureux dénoncent des irrégularités
A la uneActualitésGuinéeJustice

CAPA Session 2021 : les candidats malheureux dénoncent des irrégularités

Le collectif des contestataires de l’examen du CAPA (certificat d’aptitude à la profession d’avocat) session 2021 était face à la presse ce lundi 11 septembre 2023 à Conakry. Motif : répondre au barreau de Guinée qui, au cours d’une conférence de presse datant du 24 août 2023, estimait que les candidats ajournés de cette session n’avaient pas le niveau.

Contestant la version du barreau, les avocats contestataires dénoncent plusieurs irrégularités dans l’examen du CAPA organisé en 2021 en Guinée, à l’époque sous la houlette du bâtonnier, Me Djibril Kouyaté. Rappelant les faits, ils indiquent que 395 candidats avaient postulé au départ. Mais ce seraient que 295 d’entre eux qui avaient retrouvé leurs noms sur la liste provisoire publiée. 235 ont été présélectionnés pour passer l’examen écrit. « Après plusieurs reports, L’examen du CAPA a finalement eu lieu le dimanche 10 octobre 2021 sous la supervision de 25 surveillants, y compris Monsieur le bâtonnier et les membres de la commission d’organisation. Contre toute attente, sur 235 candidats, un document sans date et sans référence a été trouvé au tableau d’affichage du Barreau, le 27 du même mois, faisant état des soi-disant résultats de l’examen du CAPA, session 2021. Aussi, il a été retrouvée sur le même tableau d’affichage, la note de service N°004/BAT/OAG/2021 en date du 04 octobre 2021 de Monsieur le Bâtonnier mettant en place un Jury incomplet de 5 membres au lieu de 7 membres prévus par la loi », rappelle Me Souleymane Sidibé, porte-parole du collectif.

Pour un dénouement heureux de cette situation, ces candidats exigent, une nouvelle correction des copies et la mise en place d’un nouveau jury indépendant et neutre composé de sept membres. Ils demandent aussi au ministre de la Justice « de bien vouloir faire droit au rapport de l’inspection générale des services judiciaires et pénitentiaires en date du 29 décembre 2022, afin de trouver une solution définitive à notre situation ».

A défaut de tout cela, ils invitent le président de la Transition à s’impliquer dans cette affaire, en se fondant sur les dispositions de l‘article 146 en ces points 10 et 11 de la Résolution du huitième Congrès des Nations unies sur la prévention du crime et le traitement des délinquants tenu à la Havane (Cuba) du 27 août au 07 septembre 1990. « Nous lui demandons de bien vouloir prendre des mesures propres et demander au Barreau de se conformer à cette résolution des Nations unies qui est au-dessus de nos lois nationales en faisant prêter serment les 100 candidats ajournés à l’examen du CAPA session 2021. Ce, dans le cadre du respect des Conventions et Résolutions Internationales et dans I‘intérêt de la quiétude sociale et la cohésion nationale », conclut l’avocat porte-parole de circonstance.

Aliou Nasta

Articles Similaires

Me Jocamey Haba : « Le président Dadis a été inculpé pour des raisons politiques »

LEDJELY.COM

Coyah : un camion se renverse au milieu de la chaussée et perturbe la circulation

LEDJELY.COM

Fermeture des médias : Bah Oury pas disposé à « s’engager sur la voie de la levée de la décision »

LEDJELY.COM

Diécké : un vendeur de carburant accuse des agents de la SONAP de tentative de rançon

LEDJELY.COM

RAVEC, fichier électoral : Bah Oury sème la confusion

LEDJELY.COM

Konta : une délégation ministérielle sur le site de construction de l’usine de fabrication de bouteilles de gaz

LEDJELY.COM
Chargement....