Ledjely.com
Accueil » Kindia : le projet SWEDD Guinée organise un atelier d’élaboration du plan de travail et du budget annuel 2024
ActualitésPublireportage

Kindia : le projet SWEDD Guinée organise un atelier d’élaboration du plan de travail et du budget annuel 2024

L’atelier d’élaboration du plan de travail et du budget annuel 2024 (PTBA 2024) du projet SWEDD a démarré ce mardi 21 novembre 2023, dans la préfecture de Kindia. Objectif, faire la revue du PTBA de l’année écoulée et élaborer celui de 2024 du Projet d’autonomisation des femmes et le dividende démographique au Sahel (SWEDD). Un projet dont la vocation est d’accélérer la transition démographique, stimuler le dividende démographique et réduire les inégalités entre les sexes dans la région du Sahel. 

C’est dans la salle de conférence de l’ISFAD de Kindia que se déroule ledit atelier, sous le leadership du ministère du Plan et de la Coopération internationale. La rencontre regroupe plusieurs participants dont les représentants des ministères sectoriels impliqués dans le projet, des juristes, les membres de réseaux mis en place par le projet, les cadres de l’Unité de gestion du projet, de l’UNFPA et la Banque mondiale, entre autres.

Se prononçant sur le bien-fondé de la rencontre, le coordinateur du projet SWEDD-Guinée a noté qu’avant d’entrer de plein pied dans l’élaboration du Plan de travail et du budget 2024, les participants à l’atelier vont tout d’abord « essayer de faire le bilan du PTBA de 2024. Qu’est-ce qui a marché, qu’est-ce qui n’a pas marché ? Tirer les enseignements pour avancer vite vers des résultats escomptés ». Mamadou Safayiou Bah en profite pour rappeler les trois composantes du projet Swedd-Guinée :

  • Composante N°1 : « Ce sont les interventions communautaires sur les défis de l’éducation de la jeune de la fille, l’autonomisation des femmes, le renforcement des compétences ou encore les violences basées sur le genre» ;
  • Composante N°2 : « Celle-ci porte particulièrement sur la santé. C’est par rapport à cette composante que le projet recrute 200 prestataires de santé (sages-femmes, AEC et RECO) et les doter en équipements et médicaments pour intervenir dans 187 centres de santé» ;
  • Composante N°3 : « Elle est relative à la mise en œuvre du dividende démographique. Un volet qui concerne particulièrement la Direction nationale de la population et du développement en République de Guinée»

Prenant part à la cérémonie de lancement de l’atelier, Abdoulaye Sanoh, Directeur national de la population et du développement, quant à lui, a déclaré : « Cet atelier rencontre de consolidation de, d’amendement du plan du travail annuel 2024. Ce qui est attendu ici c’est que les participants venant des différents secteurs ministériels soient orientés par rapport aux activités inscrites dans le PTBA. L’objectif principal, c’est d’intégrer les activités des ministères sectoriels dans le PTBA 2024 ».

Le projet d’autonomisation des femmes et le dividende démographique du Sahel (SWEDD-Guinée) travaille en étroite collaboration avec plusieurs ministères : Plan et Coopération internationale, Jeunesse, Enseignement pré-universitaire ou encore Promotion féminine. Au nom du ministère de la Jeunesse et des Sports, le Directeur national de la jeunesse et des activités socio-éducatives prend part à l’atelier. Il est d’ores et déjà convaincu que le projet Swedd aura des retombées positives pour la jeunesse guinéenne. Il compte s’impliquer dans les travaux de l’atelier pour aider notamment à faire adopter un budget « qui sera en lien avec le plan de travail des ambitions que nous voulons mener dans le cadre de ce grand projet qui va aider des milliers de jeunes filles tant en milieu urbain qu’en milieu rural, à favoriser leur autonomisation et leur insertion socio-professionnelle et économique.  Depuis les premières heures de ce projet, le ministère de la Jeunesse, à travers la Direction nationale de la jeunesse et des activités socio-éducatives, travaille en étroite collaboration avec l’Unité de gestion du projet Swedd pour proposer des activités qui vont dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie et de travail des milliers de jeunes. Parce que 77,3 % de la population guinéenne est composée de jeunes.  Donc, notre ministère a dans son escarcelle la prise en charge effective de ces jeunes vivant en milieu urbain et rural », explique-t-il

A noter que le projet SWEDD est régional et multisectoriel, dans la mesure où il est exécuté dans 16 pays d’Afrique et fait intervenir cinq départements ministériels clés dans le développement de la Guinée et a une durée de vie de quatre ans. Intervenant dans les régions de Kankan, Faranah et Labé, il touche 14 préfectures et 153 communes rurales ou urbaines de Guinée. Financé à hauteur de à 60 millions de dollars par la Banque mondiale, il est appuyé techniquement par l’UNFPA et mis en œuvre par l’Unité de gestion du projet (UGP).

Aboubacar Dramé

Articles Similaires

Dissolution du gouvernement : « On a toujours dénoncé l’incompétence de ces ministres »

LEDJELY.COM

Condamnation de Pendessa : le SPPG invite la presse à se joindre à la grève du mouvement syndical

LEDJELY.COM

Attention, c’est une arnaque qui se cache derrière cette publication !

LEDJELY.COM

Kankan : le coordinateur régional de la MAOG tance Alphonse Charles Wright

LEDJELY.COM

FEEM 2024 : les organisateurs sacrent 15 acteurs de l’économie guinéenne

LEDJELY.COM

L’UNICEF déplore le décès d’un enfant lors d’un rassemblement public à Conakry

LEDJELY.COM
Chargement....