Ledjely.com
Accueil » Election à la Féguifoot : jugé inéligible, Mathurin Bangoura promet de ne baisser les bras
A la uneActualités

Election à la Féguifoot : jugé inéligible, Mathurin Bangoura promet de ne baisser les bras

C’est un revirement des plus inattendus. La nouvelle est tombée comme un couperet. Mathurin Bangoura, archi-favori pour la course à l’élection du nouveau président de la Féguifoot et la liste qu’il conduisait ont été invalidés ce mercredi 22 novembre par la Commission électorale de recours. Cela à 72 heures du congrès électif prévu ce samedi 25 novembre. Faisant suite à un recours introduit par Ahmadou Abdoul Touré, l’arrêt de la Commission électorale de recours invalide la candidature du président du Club industriel de Kamsar (CIK) du fait de la violation par lui des règles d’éthique de la Fédération guinéenne de football (Féguifoot), notamment.

Concrètement, deux reproches sont faits à l’ancien gouverneur de la ville de Conakry. Le premier est consécutif à la révocation, en août 2022, du Bureau de la ligue guinéenne de football professionnel (LGFP) que présidait le général Mathurin Bangoura. En effet, selon la Commission électorale de recours, cette révocation, dans la mesure où elle était motivée par « les actes de gestion du collège dirigeant », a trait à l’éthique. Or, au nombre des exigences qui sont faites aux candidats à la présidence de la Fédération guinéenne de football, les Statuts ont prévu : « Ne pas avoir précédemment été jugé coupable de violation du code d’éthique de la FIFA et/ou de la CAF et/ou de la FGF… ». Pour la commission, la « notion ‘’ne pas avoir été jugé coupable’’ doit être entendue au sens large, c’est-à-dire profiter aussi à des organes autres que judiciaires, mais suffisamment dotés des pouvoirs, pourvu que ceux-ci respectent les principes et les procédures ». En somme, aux yeux de la commission, la révocation, en 2022, du bureau de la LGFP par le CONOR équivaut à une décision de justice. Ce qui en fait un premier critère en vertu duquel la candidature de Mathurin Bangoura est invalidée.

Un second critère est mis en avant par la Commission électorale de recours. Celui-ci découle des résultats des enquêtes d’habilitation auxquelles tous les candidats titulaires de fonctions officielles sont soumis. La commission électorale de recours considère que « les omissions relatives aux poursuites judiciaires dont fait l’objet M. Bangoura, dans la fiche de déclaration de la partie N°3 du questionnaire pour le enquêtes d’habilitation (…) sont assimilables à une violation de l’article 5 al 2 du Code d’éthique de la FIFA et de l’article 36 al 3 des Statuts de la Fédération guinéenne de football (FGF) ». Et pour ces deux motifs, la commission électorale de recours, bien qu’ayant écarté ceux relatifs au contrôle judiciaire et aux poursuites devant les juridictions de Kaloum et Dixinn, a jugé qu’il fallait invalider la liste que conduit Mathurin Bangoura.

Mais l’ancien gouverneur de la ville de Conakry n’entend pas abdiquer aussi facilement. Ainsi, réagissant hier à cette décision chez nos confrères des Grandes Gueules, Mathurin Bangoura dit n’avoir jamais caché le fait qu’il est placé sous contrôle judiciaire : « je suis sous contrôle judiciaire et je ne suis pas le seul dans ce cadre. Tous les 198 cadres du régime Alpha Condé sont sous contrôle judiciaire. Mais je ne suis jamais devant la CRIEF et aucun de mes comptes n’est gelé ».

Par ailleurs, le candidat du G47 dénonce le fait que la décision n’ait pas été tout de suite notifiée à son camp. « Logiquement, si une décision est prise par une commission de recours, cette décision devrait être notifiée à toutes les parties. Pourquoi attendre jusqu’à 2 heures du matin pour notifier une décision à quelqu’un », dénonce-t-il.

Et pour l’heure, il choisit d’ignorer l’invalidation de sa liste. « À notre niveau, il n’y a aucun recours, tout de suite on va saisir la Fifa », promettait-il. Tout en soupçonnant le CONOR d’orchestrer tout ça pour proroger son mandat.

Selon le code électoral de la Fédération guinéenne de football (FGF), cette décision de la commission de recours est définitive et n’est susceptible d’aucun recours ni à la Fifa, ni devant le tribunal arbitral du sport (TAS).

La majorité des membres statutaires à la Féguifoot acquise à la cause de général Mathurin Bangoura pourrait bloquer le processus électoral du samedi 25 novembre 2023. Une nouvelle crise serait-elle en gestation ?

La question court sur toutes les lèvres.

N’Famoussa Siby

Articles Similaires

Nanfo Ismaël Diaby : « Si tu ne pries pas dans ta propre langue, c’est que tu n’as pas prié »

LEDJELY.COM

Dissolution du gouvernement : « On a toujours dénoncé l’incompétence de ces ministres »

LEDJELY.COM

Condamnation de Pendessa : le SPPG invite la presse à se joindre à la grève du mouvement syndical

LEDJELY.COM

Attention, c’est une arnaque qui se cache derrière cette publication !

LEDJELY.COM

Kankan : le coordinateur régional de la MAOG tance Alphonse Charles Wright

LEDJELY.COM

FEEM 2024 : les organisateurs sacrent 15 acteurs de l’économie guinéenne

LEDJELY.COM
Chargement....