Ledjely.com
Accueil » Brouillage des radios : les associations de presse et le SPPG envisagent des actions fortes
A la une

Brouillage des radios : les associations de presse et le SPPG envisagent des actions fortes

Face au brouillage prolongé des ondes de quelques radios de la place, les associations de presse et le Syndicat professionnels de la presse de Guinée (SPPG) se donnent la main pour essayer de faire bouger les lignes et obtenir de l’Etat guinéen la fin de ces brouillages. Redoutant une « extinction des médias privés », les associations de presse et le SPPG se sont réunis en Assemblée générale ce 4 décembre, pour dénoncer « unanimement et sans réserve, condamner ces pratiques liberticides et regretter que toutes les démarches menées auprès des autorités compétentes soient restées jusque-là infructueuses ».

Par ailleurs, l’Assemblée générale « dénonce l’inaction et le silence coupable des services compétents de l’Etat, bien que saisis officiellement ». Exigeant la « levée immédiate et sans condition de ces restrictions », les associations de presse et le SPPG entendent, dès mercredi prochain, engager les actions ci-après :

  1. D’abord, désigner les personnalités ci-après ennemies de la presse :
  • Dr Bernard Goumou, Premier Ministre ;
  • Djiba Diakité, PCA du Conseil national de régulation des postes et télécommunications ;
  • Ousmane Gaoual Diallo, ministre des Postes, Télécommunications et de l’Economie numérique ;
  • Mamady Doumbouya, Directeur Général de I’ARPT ;
  • Adama Condé, DGA de l’ARPT ;
  1. Engager des poursuites judiciaires contre l’ARPT ;
  2. Organiser des Journées sans presse ;
  3. Organiser des synergies des radios et télévisions privées ;
  4. Organiser un sit-in devant la Haute Autorité de la Communication (HAC) ;
  5. Organiser une campagne numérique ;
  6. Organiser une marche pacifique ;
  7. Boycotter les activités des organes de la transition ;
  8. Demander la suspension de la participation des représentants de la presse au Conseil national la Transition (CNT) et à l’Institut national de l’Audiovisuel (INA) ;

Un comité de coordination est mis en place pour le suivi de l’exécution de ces actions.

Aliou Maci Diallo pour leDjely.com

Articles Similaires

Urgent : Bah Oury nommé nouveau premier ministre

LEDJELY.COM

Crise en Guinée : un seul remède appelé ‘’humilité’’

LEDJELY.COM

Axe Lambanyi-Hamdallaye : la grève plutôt suivie

LEDJELY.COM

Grève générale : les travailleurs du secteur de la monnaie électronique observent le mot d’ordre

LEDJELY.COM

Grève générale : la ville de Kankan au ralenti

LEDJELY.COM

Grève générale : les activités paralysées le long de l’autoroute Fidel Castro

LEDJELY.COM
Chargement....