Ledjely.com
Accueil » Procès du 28 sept : l’ancien patron de l’armée de terre à la barre
A la uneActualités

Procès du 28 sept : l’ancien patron de l’armée de terre à la barre

L’audition des témoins devant le tribunal criminel de Dixinn, dans le cadre du procès des événements douloureux du 28 septembre, s’est poursuivi ce mardi 12 décembre 2023. En cette phase d’audition des témoins, après le passage du général Oumar Sanoh, ancien chef d’Etat-major général des armées, du général Valentin Haba, ancien directeur général de la police nationale et du général Ibrahima Baldé, ancien Haut-commandant de la gendarmerie nationale au moment des faits, c’est au tour de général Ansoumane Kaba, chef d’Etat-major de l’armée de terre d’alors, de livrer sa part de vérité. Vérité qui, à l’en croire, se ramène à peu de choses, dans le mesure où il dit avoir passé toute la journée du 28 septembre 2009 dans son bureau. « Jusqu’à 22 heures », précise-t-il.

L’ancien patron de l’armée est-il dans une logique de négation tous azimuts ? Ce n’est pas exclu. En tout cas, à la question de savoir s’il était informé de la tenue de la manifestation de l’opposition, il répond sans sourciller : « Je n’étais pas là, j’étais à Labé, je suis rentré dans la soirée du 27 septembre. Donc, je n’ai pas assisté à la réunion qui s’est tenue, mais le commandant d’unité que je commandais a assisté à la réunion et il a remonté les instructions données, à savoir qu’aucun militaire ne doit sortir le 28 septembre ; que les militaires devraient rester au camps à leurs postes respectifs et que la gendarmerie et la police doivent comme d’habitude s’occuper du maintien de l’ordre ».

Bien qu’ayant été informé que les bérets étaient intervenus au stade et que des morts en avaient résulté, le général Ansoumane Kaba dit n’avoir rien entrepris. « Étant dans mon bureau, j’ai entendu que les bérets rouges étaient au stade, qu’il y a eu la débandade, que les gens sont blessés et qu’il y a eu des morts. J’ai entendu aussi que les corps ont été acheminés à l’infirmerie du camps Samory, mais je ne les ai pas vus », soutient-il.

Au moment où nous mettions cet article en ligne, le témoin répondait aux questions des avocats de la partie civile.

Aminata Camara

Articles Similaires

Nanfo Ismaël Diaby : « Si tu ne pries pas dans ta propre langue, c’est que tu n’as pas prié »

LEDJELY.COM

Dissolution du gouvernement : « On a toujours dénoncé l’incompétence de ces ministres »

LEDJELY.COM

Condamnation de Pendessa : le SPPG invite la presse à se joindre à la grève du mouvement syndical

LEDJELY.COM

Attention, c’est une arnaque qui se cache derrière cette publication !

LEDJELY.COM

Kankan : le coordinateur régional de la MAOG tance Alphonse Charles Wright

LEDJELY.COM

FEEM 2024 : les organisateurs sacrent 15 acteurs de l’économie guinéenne

LEDJELY.COM
Chargement....