Ledjely.com
Accueil » Émile, mal-voyant, rêve de devenir pharmacien
ActualitésPublireportage

Émile, mal-voyant, rêve de devenir pharmacien

Lors de la Journée des Droits de l’Enfant, Émile, 11 ans, a pris la place de Félix Ackebo, Représentant de l’UNICEF en Guinée.

Émile, 11 ans, habite Conakry en Guinée. Il est joyeux et curieux, il aime apprendre de nouvelles choses et découvrir le monde qui l’entoure. À l’âge de 5 ans, Émile a eu un rhume. Pour le soulager sa mère, sans consulter un médecin, lui a donné un médicament. Celui-ci lui a provoqué des brûlures au niveau des yeux. La vision d’Émile s’est progressivement obscurcie. Émile a eu une forte perte de vision qui l’a exclu du monde petit à petit. Son parcours vers l’acceptation n’a pas été sans difficultés, mais Émile a réussi grâce à une grande force intérieure et une grande détermination a surmonté cette situation.

Émile a intégré une école spécialisée pour enfants mal et non-voyants. Son handicap ne l’empêche pas de progresser dans son éducation. En apprenant l’écriture en braille et en surmontant des défis, il est devenu un exemple de résilience, défiant les préjugés sur les capacités des enfants en situation de handicap.

” Je veux montrer aux autres qu’avoir un handicap ne signifie pas qu’on soit vulnérable. Je suis déterminé à réaliser mes rêves,” explique Émile qui rêve de devenir pharmacien.

” Suite à sa cécité, Émile a été inscrit à l’école préscolaire au sein de notre établissement. Sa progression a été remarquable. Actuellement en sixième année, il se distingue en étant le seul élève de notre établissement à passer en septième année. Émile, par sa grande bravoure, est une source de fierté pour notre école et pour sa famille. Il constitue une véritable source d’inspiration pour les enfants confrontés à des situations similaires. Bien qu’Émile soit intelligent et talentueux, il a besoin de soutien pour concrétiser ses rêves, et nous sommes donc présents pour l’accompagner”, précise Delphine, Directrice de l’école des aveugles et des malvoyants de Conakry.

@UNICEF Guinea/S.Desjardins
Avec l’aide d’Oumou Hawa Diallo, Défenseure de la jeunesse de l’UNICEF en Guinée pour les enjeux climatiques, Émile a symboliquement planté des arbres afin de sensibiliser aux impacts et aux effets du changement climatique en Guinée.

Lors de la Journée Mondiale des Droits de l’Enfant 2023, Émile a brillamment mis en avant ses talents en prenant la place de Félix Ackebo, Représentant de l’UNICEF en Guinée, grâce à ses compétences exceptionnelles et à sa détermination. Devant Aicha Nanette Conté, Ministre de la Promotion Féminine de l’Enfance et des Personnes Vulnérables, ainsi que plus de 400 enfants, les partenaires de l’UNICEF et la presse nationale, Émile a prononcé son discours officiel en braille, sensibilisant le public à l’importance de l’inclusion des enfants et des jeunes porteurs de handicap et au respect de leurs droits. Avec l’aide d’Oumou Hawa Diallo, Défenseure de la jeunesse de l’UNICEF en Guinée pour les enjeux climatiques, Émile a symboliquement planté des arbres afin de sensibiliser aux impacts et aux effets du changement climatique en Guinée.

Le nombre d’enfants handicapés dans le monde est estimé à près de 240 millions*. Malheureusement, ces enfants sont désavantagés par rapport à leurs pairs non handicapés selon la plupart des indicateurs de bien-être. La vie de nombreux enfants handicapés est caractérisée par la privation et une profonde exclusion.

En comparaison avec les enfants non handicapés, les enfants handicapés ont 34 % de chances supplémentaires de souffrir d’un retard de croissance. De plus, ils sont 49 % plus susceptibles de n’avoir jamais été scolarisés, 41 % plus enclins à se sentir discriminés, 51 % plus susceptibles de se dire malheureux et ont 20 % de chances en moins d’espérer une vie meilleure. Ces chiffres soulignent l’urgence d’agir pour améliorer la vie de ces enfants et garantir leur pleine inclusion.

Pour chaque enfant, l’inclusion

L’ampleur des privations, des discriminations et du manque d’espoir auxquels font face les enfants handicapés met en évidence le fait que les sociétés ne font pas suffisamment pour garantir les droits de l’homme les plus fondamentaux de tous les enfants. Cela crée un cercle vicieux d’exclusion et de désavantage, laissant les enfants handicapés à la traîne.

@UNICEF Guinea/S.Desjardins
Lors de la Journée des Droits de l’Enfant, Émile, 11 ans, a pris la place de Félix Ackebo, Représentant de l’UNICEF en Guinée.

Il est impératif de faire de l’intégration des enfants handicapés une priorité dans tous les aspects de la vie. Chaque enfant a quelque chose à offrir, que ce soit son énergie, ses talents ou ses idées, qui peuvent avoir un impact positif sur les familles, les communautés et le monde. L’UNICEF s’engage à accroître l’inclusion des enfants et des jeunes handicapés à l’échelle mondiale en veillant à ce qu’ils soient comptés, consultés et pris en compte dans le processus de prise de décision.

Vu, pris en compte et inclus. Utiliser les données pour mettre en lumière le bien-être des enfants handicapés – UNICEF – rapport – 2021

UNICEF Guinée

Articles Similaires

Dissolution du gouvernement : « On a toujours dénoncé l’incompétence de ces ministres »

LEDJELY.COM

Condamnation de Pendessa : le SPPG invite la presse à se joindre à la grève du mouvement syndical

LEDJELY.COM

Attention, c’est une arnaque qui se cache derrière cette publication !

LEDJELY.COM

Kankan : le coordinateur régional de la MAOG tance Alphonse Charles Wright

LEDJELY.COM

FEEM 2024 : les organisateurs sacrent 15 acteurs de l’économie guinéenne

LEDJELY.COM

L’UNICEF déplore le décès d’un enfant lors d’un rassemblement public à Conakry

LEDJELY.COM
Chargement....