Ledjely.com
Accueil » Sangoyah : une opération de vol vire au drame
Actualités

Sangoyah : une opération de vol vire au drame

C’est une histoire de vol de téléphone qui a débouché sur un drame dans la nuit du 09 au 10 janvier au quartier Sangoyah dans la commune de Matoto. En effet, selon les informations dont nous avons pu disposer un des voleurs, pris par la foule, a été mortellement battu. Son corps a été déposé devant l’université Amadou Dieng, non loin d’un commissariat de police qui s’était refusé à le recevoir.

Aboubacar Soumah, le président du conseil de quartier de Sangoyah, se veut prudent. Les informations qu’on lui a données sur les circonstances de la mort du présumé voleur, il les prend avec une certaine précaution. D’autant que ce dernier n’avait été identifié au moment où nous échangions avec lui. « Il est difficile de vous dire avec exactitude ce qui s’est réellement passé, mais j’ai été informé par mon chef secteur qu’un corps avait été déposé en face de l’université Amadou Dieng. Mais comme c’était tard la nuit, le matin nous avons effectué le déplacement pour constater les faits », indique-t-il.

Arrivé sur les lieux, le responsable du quartier est d’abord allé voir le commissariat de police situé dans les environs. Mais personne n’y était. C’est après seulement qu’Aboubacar Soumah a cherché à comprendre ce qui s’était passé. « D’enquête en enquête, on a compris que c’est un jeune qui a été frappé par une foule en colère, suite à une opération de vol. Mais le gars n’a pas supporté les coups. Après sa mort, ils sont venus au commissariat qui n’a pas accepté de le recevoir », explique-t-il.

Les services du quartier ont ensuite voulu déposer le corps à la morgue de Ignace Deen. Mais on leur a dit que cette morgue, il n’y avait de place disponible. « Nous avons le corps à notre disposition à Sangoyah.  Le procureur de Mafanco est informé de la situation et nous a autorisé à l’inhumer ».

Vu que la victime n’avait aucune pièce d’identité sur lui, jusqu’au moment où nous quittions les lieux, on ne l’avait pas identifiée.

Aliou Maci Diallo pour LeDjely.com

Articles Similaires

Dissolution du gouvernement : « On a toujours dénoncé l’incompétence de ces ministres »

LEDJELY.COM

Condamnation de Pendessa : le SPPG invite la presse à se joindre à la grève du mouvement syndical

LEDJELY.COM

Attention, c’est une arnaque qui se cache derrière cette publication !

LEDJELY.COM

Kankan : le coordinateur régional de la MAOG tance Alphonse Charles Wright

LEDJELY.COM

FEEM 2024 : les organisateurs sacrent 15 acteurs de l’économie guinéenne

LEDJELY.COM

L’UNICEF déplore le décès d’un enfant lors d’un rassemblement public à Conakry

LEDJELY.COM
Chargement....