Ledjely.com
Accueil » Procès du 28 sept : l’ancienne directrice de l’hôpital Donka témoigne
A la uneActualités

Procès du 28 sept : l’ancienne directrice de l’hôpital Donka témoigne

Les témoins continuent à se relayer à la barre du tribunal criminel de Dixinn devant lequel se tient le procès du massacre du 28 septembre.  Ce mardi 23 janvier 2023 c’était au tour de Dr. Fatou Siké Camara, directrice de l’hôpital national Donka à l’époque des faits, de dire ce qu’elle en sait. Elle était particulièrement attendue sur l’accueil et la prise en charge des blessés au niveau de la structure sanitaire dont elle était en charge en 2009. D’autant que beaucoup d’allégations avaient circulé quant aux pressions et mêmes des agressions qu’on y aurait infligées à des blessés.  

A l’instar de beaucoup de témoins qui sont jusqu’ici passés à la barre, Fatou Siké dit qu’elle était à la maison ce 28 septembre 2009, vu que c’était jour férié. Mais elle a été très tôt alertée de ce qui s’est produit au stade. Un des blessés dont on lui a parlé était en effet l’enfant de l’imam de son quartier de Dixinn. Elle dit avoir demandé à la famille de ce dernier de s’orienter vers l’hôpital Donka. Mais jusqu’en ce moment, il n’a pas encore réalisé l’ampleur du drame qui se joue. Mais c’est quand les rumeurs ont commencé à se propager faisant état de tirs au stade et qu’il y a eu des mouvements de foule dans le quartier qu’elle en a pleinement pris conscience.  « J’ai immédiatement appelé l’ambulancier du jour afin de m’y rendre pour que je puisse comprendre ce qui se passait », indique-t-elle.

Au sujet des blessés, elle confirme qu’elle et son équipe en ont bien reçus au sein de l’hôpital Donka. Toutes les équipes médicales étaient mobilisées dont 32 services de toutes unités confondues. Des blessés dans un état « insupportable ».

« Heureusement, le chef de service des urgences était là. Lui et son équipe venaient de bénéficier d’une formation avec la Croix-Rouge pour déclencher le plan d’urgence dès que le nombre de blessé a atteint 25. Mais moi, quand je suis arrivée, ce nombre était déjà atteint, les ambulances de la Croix-Rouge continuaient à envoyer les blessés et les équipes d’urgence était vraiment mobilisées. Ce que nous avons vu ce jour, j’étais vraiment sidérée. On s’est retrouvé devant une véritable boucherie humaine. On avait réuni toutes les ressources matérielles pour les soins des blessés, la CICR avait installé une caisse dans la salle d’urgence avec tous les produits pharmaceutiques. Le stock de la pharmacie qui était à l’hôpital ne pouvait plus tenir la prise en charge des blessés », a décrit Dr. Fatou Siké Camara.

Les services ont très vite été débordés, les équipes n’ayant jamais été confrontées à une telle sollicitation. Plus de 500 blessés qui nécessitaient tous des soins d’urgence. « J’ai immédiatement appelé ma hiérarchie notamment le ministre de la Santé pour lui dire que nous sommes dans une situation d’urgence et que nous avons besoin d’assistance en produits pharmaceutiques. Quelque temps après, il est arrivé et m’a trouvé dans la salle des urgences. On lui a expliqué la situation. Il est ressorti pour se rendre à la pharmacie centrale et effectivement le lendemain, nous avons reçu les produits pour continuer la prise en charge »

En fin de compte, l’hôpital s’est retrouvé avec 815 blessés dont 89 cas de lésion par arme à feu, 14 cas de lésion par arme blanche, 395 cas de perdition, 4 cas de violence sexuelle enregistrés le 28 septembre, 3 cas de brûlures et 319 autres cas de blessures.

Aminata Camara

Articles Similaires

Nanfo Ismaël Diaby : « Si tu ne pries pas dans ta propre langue, c’est que tu n’as pas prié »

LEDJELY.COM

Dissolution du gouvernement : « On a toujours dénoncé l’incompétence de ces ministres »

LEDJELY.COM

Condamnation de Pendessa : le SPPG invite la presse à se joindre à la grève du mouvement syndical

LEDJELY.COM

Attention, c’est une arnaque qui se cache derrière cette publication !

LEDJELY.COM

Kankan : le coordinateur régional de la MAOG tance Alphonse Charles Wright

LEDJELY.COM

FEEM 2024 : les organisateurs sacrent 15 acteurs de l’économie guinéenne

LEDJELY.COM
Chargement....