Ledjely.com
Accueil » L’ONG ‘’Mines sans pauvreté’’ change de dénomination
Actualités

L’ONG ‘’Mines sans pauvreté’’ change de dénomination

Désormais elle s’appelle ‘’Ressources naturelles sans pauvreté’’ (RENASP). L’annonce a été faite ce mardi 30 janvier 2024 par les membres de ladite ONG au cours d’une conférence de presse animée à la maison de la presse. Une dénomination qui change en fonction des perspectives et de l’évolution des objectifs de l’ONG dont la mission est d’accompagner les communautés dans le respect de leurs droits et de l’exploitation responsable des ressources naturelles.

Selon Séraphin Gbamou, directeur exécutif de l’ONG RENASP : « l’élément qui a suscité le changement de dénomination est qu’au début, on était tous concentrés sur l’exploitation minière. Mais avec l’évolution des choses, on a vu qu’il ne fallait pas continuer simplement à faire le plaidoyer pour le respect des droits des communautés mais il faut aller au-delà de ça. C’est-à-dire aller également avec des mesures d’atténuation de ces impacts qui sont causés par l’exploitation minière. Il s’agit de la conservation des ressources naturelles. Deuxièmement, il fallait également développer des moyens de subsistance pour ces communautés qui sont impactées… »

Pour le chargé du projet, Ibrahima Moustapha Camara : « ce changement de nom est aussi une étape pour l’élargissement de notre domaine d’intervention. Avant, on était ancré dans le domaine minier, par rapport son impact à la fois sur la vie des communautés et sur l’environnement. Mais il fallait élargir au niveau de toutes les ressources naturelles. Du point de vue perception, je peux dire que nous sommes en très bons termes avec les communautés que nous accompagnons, parce que nos activités ont porté fruits auprès de ces communautés »

Par ailleurs, rappelons que l’ONG ‘’Ressources naturelles sans pauvreté (RENASP) a pour objectifs de :

  • Apprécier les grandes lignes de la politique de régulation et de réglementation de la gouvernance et formuler des recommandations favorables à la gestion durable des ressources naturelles ;
  • Veiller au respect des clauses des contrats et conventions établis entre l’Etat et les investisseurs pour l’exploitation et la gestion des ressources naturelles ;
  • Favoriser la participation effective des communautés des zones abritant les ressources naturelles dans le processus de gestion et de prise de décisions liées à la conservation, la protection et l’exploitation desdites ressources, etc.

Fodé Soumah

Articles Similaires

Dissolution du gouvernement : « On a toujours dénoncé l’incompétence de ces ministres »

LEDJELY.COM

Condamnation de Pendessa : le SPPG invite la presse à se joindre à la grève du mouvement syndical

LEDJELY.COM

Attention, c’est une arnaque qui se cache derrière cette publication !

LEDJELY.COM

Kankan : le coordinateur régional de la MAOG tance Alphonse Charles Wright

LEDJELY.COM

FEEM 2024 : les organisateurs sacrent 15 acteurs de l’économie guinéenne

LEDJELY.COM

L’UNICEF déplore le décès d’un enfant lors d’un rassemblement public à Conakry

LEDJELY.COM
Chargement....