Ledjely.com
Accueil » Kankan : à bout de souffle, les journalistes crient leur colère
A la uneActualités

Kankan : à bout de souffle, les journalistes crient leur colère

En temps normal déjà, journalisme rime avec précarité. Voilà que depuis environ trois mois, ceux de la Guinée sont contraints à une vie encore plus précaire. En raison de toutes les entraves posées par le pouvoir qui font qu’ils ne travaillent pratiquement pas. A Kankan, plusieurs d’entre eux n’arrivent plus à subvenir à leurs besoins essentiels et à ceux de leurs familles. Dos au mur, ils rompent le silence et crient leur colère face aux autorités de la Transition. En particulier, les membres du bureau local du Syndicat des professionnels de la presse de Guinée (SPPG) et ceux de l’Association des journalistes de la région de Kankan (AJRK) sont notamment montés au créneau ce mardi pour dénoncer les dérives du pouvoir vis-à-vis de la presse.

Michel Pivi, le secrétaire général du SPPG Kankan et Laye Famo Condé, le président de l’AJRK, étaient particulièrement remontés au cours du point de presse qu’ils ont co-animé ce mardi dans l’enceinte de la Maison régionale de la presse. Ils ont particulièrement flétri les restrictions que subit la corporation depuis l’avènement du CNRD. « Je prends la parole avec le cœur très serré, car les journalistes traversent des moments extrêmement difficiles, depuis que les autorités de la transition se sont inscrites dans la dynamique du musellement de la presse, la restriction de l’internet. Aujourd’hui, nos orteils sont aux portes de l’enfer. On n’a pas de revenus, on ne peut même pas supporter les charges. Pourtant, on nous dit en économie que la consommation est en fonction du revenu. Aujourd’hui, on ne peut pas payer les loyers, les frais de scolarité de nos enfants et par endroit, les patrons de médias nous ont laissés en plein vol », a craché Laye Famo Condé, empruntant l’expression du Choguel Maïga.

L’attitude du pouvoir vis-à-vis de la presse, ce confrère, correspondant de notre confrère du groupe Evasion, en est surpris. Parce qu’il ne s’était pas attendu à ce que les autorités de la Transition aillent plus loin que le régime d’Alpha Condé. « On ne s’était pas imaginé que les autorités de la transition allaient se comporter ainsi face aux médias. Au temps du régime défunt, certains médias ont eu des problèmes avec l’État, mais jamais ce dernier n’est arrivé jusqu’à ce niveau. (…) Ce qui nous arrive est inconcevable », poursuit-il, indigné.

En ces moments difficiles pour la corporation, Laye Famo Condé interpelle le général Mamadi Doumbouya. « Je voudrais demander au président de faire très attention au péché, parce que ce dernier est plus dangereux que la bombe atomique. Il doit faire très attention par rapport à ce qui arrive. Il doit plutôt écouter, la presse pour être au bain de l’actualité, au lieu de combattre celle-ci », suggère-t-il au président de la Transition.

Le journaliste ne fait pas non plus de cadeau aux représentants de la presse au CNT. A ce niveau, dit-il, le choix a été un « fiasco ». En effet, « lequel de nos conseillers au compte de la presse lève son petit doigt pour parler de ce que traverse la presse. On pouvait avoir mieux là-bas que ceux qui y sont », estime-t-il.

Pour ce qui le concerne, c’est aux patrons de presse que s’en prend Michel Pivi, du SPPG. Les responsables des médias, à ses yeux, « n’ont pas été clairs face au syndicat alors que notre combat est celui de tout le monde. A cause des redevances de l’État non payées, beaucoup nous ont laissé dans la lutte. Mais sachez que ces combats sont menés pour le bien des journalistes. Donc, soyez à l’écoute ».

Comme sur l’ensemble du pays, les rares journalistes de la ville de Kankan qui étaient sous contrat avec les médias locaux, attendent de toucher leur salaire depuis près de trois mois.

Michel Yaradouno, Kankan pour ledjely.com

Articles Similaires

Nanfo Ismaël Diaby : « Si tu ne pries pas dans ta propre langue, c’est que tu n’as pas prié »

LEDJELY.COM

Dissolution du gouvernement : « On a toujours dénoncé l’incompétence de ces ministres »

LEDJELY.COM

Condamnation de Pendessa : le SPPG invite la presse à se joindre à la grève du mouvement syndical

LEDJELY.COM

Attention, c’est une arnaque qui se cache derrière cette publication !

LEDJELY.COM

Kankan : le coordinateur régional de la MAOG tance Alphonse Charles Wright

LEDJELY.COM

FEEM 2024 : les organisateurs sacrent 15 acteurs de l’économie guinéenne

LEDJELY.COM
Chargement....