Ledjely.com
Accueil » Nouveau gouvernement : Danda Diallo milite pour l’érection du ministère de l’Industrie en « ministère de l’entreprenariat national »
ActualitésTribune

Nouveau gouvernement : Danda Diallo milite pour l’érection du ministère de l’Industrie en « ministère de l’entreprenariat national »

Alpha Mamadou Danda Diallo, expert de l’accompagnement des entrepreneurs, souhaite que le gouvernement qui sera prochainement composé, à la suite de la dissolution du gouvernement Bernard Goumou, prenne suffisamment en compte l’entreprenariat. L’appui aux efforts consentis par des milliers de jeunes et de femmes pour faire émerger çà et là des entreprises, devra à ses yeux, se traduire par la réservation explicite d’un département ministériel à ce secteur. C’est ainsi qu’il appelle à ce que le ministère en charge de l’Industrie puisse être érigé en « ministère de l’entreprenariat national ». Ce qui en soi sera illustratif de l’appui au plus haut niveau aux initiatives salvatrices laborieusement déployées sur l’ensemble du territoire national.  C’est le plaidoyer qu’il fait dans cet entretien. 

Bonjour M. Danda. Vous souhaitez qu’un ministère de l’entrepreneuriat soit pris en compte dans la nouvelle composition du gouvernement. Dites-nous pourquoi vous avez pensé à faire une telle proposition ?

En Guinée l’entrepreneuriat est perçu comme un instrument d’insertion des jeunes, de lutte contre le chômage et de l’immigration irrégulière alors qu’en réalité, il constitue un puissant levier de croissance, d’innovation et de création de la valeur.

Notre écosystème entrepreneurial est malade car il souffre d’un manque de structuration, de vision et de volonté politique suffisante. Un jeune qui souhaite entreprendre en Guinée rencontre deux fois plus de défis et a plus de chances d’échouer qu’un jeune Sénégalais. Ce n’est pas pour rien qu’un complet de marque « Macky Sall » est plus vendu en Guinée que ce qui est proposé par nos jeunes entrepreneurs. Il n’y a pas une dynamique coordonnée de promotion du « Made in Guinée ».

L’entrepreneuriat est le secteur le plus mal structurée. La plupart des départements ministériels revendiquent le rôle de principal acteur dans la promotion de l’entrepreneuriat, entraînant la création de services, de directions et de programmes multiples. Cette situation crée un véritable désordre au sein de l’écosystème, avec des chevauchements d’interventions et du gaspillage de ressources.

Pour remédier à cette situation, tout comme les questions relatives à l’agriculture, aux sports, etc., sont structurées et confiées respectivement aux départements spécialisés, les questions liées à l’entrepreneuriat devraient avoir un interlocuteur unique. Plutôt que de créer un ministère supplémentaire, je propose de transformer le ministère de l’industrie en “Ministère de l’Entrepreneuriat National, de l’Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises“.

J’ai adressé un mémo au Président de la République ainsi qu’au Premier Ministre pour exposer ma proposition et j’ose espérer que le prochain gouvernement prendra en compte cette attente des milliers d’entrepreneurs.

A votre avis qu’est-ce que cela pourrait apporter dans le domaine de l’entrepreneuriat ?

La mise en place d’un ministère spécifiquement dédié à l’entrepreneuriat constituerait une véritable innovation pour les nouvelles autorités, témoignant ainsi d’une volonté politique robuste de la part du CNRD en matière de soutien aux jeunes et aux femmes déterminés à contribuer au développement de la Guinée.

C’est la solution pour doter notre écosystème d’une vision partagée et d’une politique nationale de l’entrepreneuriat. Avoir un ancrage institutionnel pour l’entrepreneuriat permettra d’identifier, de mobiliser, de synchroniser les interventions de tous les acteurs, chacun dans sa mission, autour du parcours de l’entrepreneur « Idéation, innovation, création et développement d’entreprise ».

C’est ainsi que nous pourrons aider l’entrepreneur, de manière coordonner, à relever ses défis de formation, de financement, d’accès aux infrastructures, au marché, au réseau etc. à chaque étape de son évolution. L’objectif ultime est de favoriser l’émergence de champions nationaux dans tous les secteurs d’activité et dans toutes les régions du pays.

L’esprit entrepreneurial s’épanouit non seulement à Conakry, mais également dans les régions et les zones rurales. Il se manifeste aussi bien dans le secteur du numérique que, de manière significative, dans des domaines tels que l’artisanat, l’élevage, le tourisme, etc. La création d’un Ministère de l’Entrepreneuriat serait une opportunité cruciale pour orienter nos efforts vers les localités pertinentes, répondre aux priorités du développement, et équilibrer nos interventions de manière stratégique dans divers secteurs.

Articles Similaires

Concert Audace : un événement musical incontournable à ne pas manquer !

LEDJELY.COM

Aminata Conté vs Charles Wright : la journaliste et le médecin obtiennent la mise en liberté

LEDJELY.COM

Maintien de “Bill Gates” en prison : “c’est un acharnement”, proteste son avocat

LEDJELY.COM

Musèlement de la presse : les acteurs vont demander une rencontre avec le général Doumbouya

LEDJELY.COM

Remy Lamah/SOGUIMAP : l’affaire renvoyée à l’audience du 16 mai

LEDJELY.COM

CRIEF : les 10 vendeurs de médicaments s’en sortent plutôt bien

LEDJELY.COM
Chargement....