Ledjely.com

Accueil » DANSA KOUROUMA : « Aujourd’hui vouloir spéculer sur la candidature du président Alpha Condé, c’est se détourner de l’essentiel du processus électoral »
A la une Actualités Guinée Politique Société

DANSA KOUROUMA : « Aujourd’hui vouloir spéculer sur la candidature du président Alpha Condé, c’est se détourner de l’essentiel du processus électoral »

Tout en relevant un vice de procédure dans l’annonce de la candidature du président Alpha Condé à l’élection présidentielle prévue le 18 octobre prochain, le Conseil national des organisations de la société civile guinéenne (CNOSCG) se projette déjà vers les prochaines échéances électorales, estimant que toutes les conditions sont réunies par le parti au pouvoir pour aller au scrutin. C’est du moins l’opinion de son président, Dansa Kourouma, joint au téléphone ce mardi 1er septembre par Ledjely.com.

« La déclaration du RPG est une position politique qui incombe le RPG. Mais rassurez-vous, les conséquences positives ou négatives de cette déclaration, le parti l’assumera devant l’histoire et  les hommes. Et, du point de vue de ma conviction personnelle, mon organisation est en train de réfléchir et mener des actions pour que les élections du 18 octobre soient équitables. Équitables à travers un fichier consensuel, et que tous les partis politiques qui y vont compétissent avec la même chance, avec ou sans Alpha Condé. En réalité, l’intégrité du processus électoral, c’est la préoccupation fondamentale, c’est le moyen le plus sûr pour l’alternance démocratique au pouvoir. Les confrontations, les conflits des manifestations sont des moyens d’animation de la vie.  Maintenant, si les élections ne sont pas transparentes et équitables, alors les partis politiques et les citoyens ont le droit de revendiquer leurs suffrages, et en ce moment on se retrouve dans un autre cas de figure. Mais aujourd’hui, vouloir spéculer sur la candidature du président Alpha Condé c’est se détourner de l’essentiel du processus électoral qui est de garantir la crédibilité des élections, et je pense que c’est une naïveté politique. Parce qu’en réalité tout les moyens sont réunis pour que le président Alpha Condé soit candidat, que cette candidature porte la volonté d’une frange importante des Guinéens ou pas, mais lui et ses supporteurs comptent aller jusqu’au bout. Alors si les autres acteurs politiques ont déclaré leurs candidatures, et que tous les citoyens Guinéens acceptent de voter dans la sérénité et de défendre les résultats du vote, parce que l’équité et l’intégrité du vote est la seule garantie pour permettre à la souveraineté du peuple de s’exercer. Et le dernier élément, c’est la sécurité du processus électoral : s’il y a des manifestations, des campagnes, il faut que les forces de sécurité se comportent de manière républicaine, en permettant aux candidats opposés d’exercer leur droit d’opposition dans la sécurité, et que les forces de l’ordre sécurisent l’ensemble des Guinéens ou les candidats qui sont engagés dans le processus électoral ; et la neutralité de l’administration doit être de mise. Donc, dans un tableau de figure, il revient au peuple de Guinée de prendre son destin en main », a estimé le président du CNOSCG.

Hawa Bah

Articles Similaires

« Pourquoi ils nous ont violées… », une victime témoigne à visage découvert

LEDJELY.COM

SIGUIRI : un détenu se donne la mort par pendaison

LEDJELY.COM

REOUVERTURE DES CLASSES : le casse-tête des parents d’élèves

LEDJELY.COM

GUINEE : le Président, le fils prodige et la chute inattendue

LEDJELY.COM

CARBURANT : la baisse ne se répercute pas encore sur le transport

LEDJELY.COM

GUINEE : Douze ans après le massacre du stade, encore plus d’incertitude pour la justice suivant le récent coup d’État

LEDJELY.COM
Chargement....