Ledjely.com
Accueil » CHARLES WRIGHT SUR LA MORT DE THIERNO MAMADOU DIALLO : « Les auteurs seront poursuivis »
A la uneActualitésJusticeSécuritéSociété

CHARLES WRIGHT SUR LA MORT DE THIERNO MAMADOU DIALLO : « Les auteurs seront poursuivis »

Le procureur général près la Cour d’appel de Conakry, Charles Wright, était ce jeudi 02 juin 2022, à la morgue de l’hôpital Ignace Deen, pour prendre des renseignements sur le premier cas de décès en lien avec une manifestation depuis le coup d’État qui a porté au pouvoir la junte militaire dirigée par le colonel Mamadi Doumbouya. Pour essuyer les larmes des parents de la victime, il promet que les auteurs de ce crime seront poursuivis.

Selon Dr Gabriel Konaté, médecin légiste, « pour ce qui est les causes du décès on ne peut pas pour le moment nous définir là-dessus parce qu’on n’avait pas été officiellement requis. Maintenant que quelque chose est faite, on va remonter l’information au professeur,  qui va nous instruire avant de procéder à l’examen médico-légal du corps. Pour le moment, on ne peut pas vous dire combien de temps cela prendra, mais le plutôt sera fait ».

Les circonstances dans lesquelles le corps a été reçu à la morgue

Après le décès du jeune Thierno Mamadou Diallo, des rumeurs faisaient état de l’abandon de son corps à la morgue par les médecins. Chose que ce médecin dément. « Malheureusement, le corps a transité dans une mosquée. Et c’est ce matin à 8h30 minutes qu’il a été admis ici à l’hôpital Ignace Deen. Mais dès l’arrivée du corps, il a été admis immédiatement en chambre froide pour ne pas qu’il y ait de putréfaction », a-t-il souligné.

Devant les journalistes et les parents de la victime, Charles Wright déclare qu’il a été choqué d’apprendre que le corps du jeune aurait été abandonné. «  C’est vraiment écœurant, c’est révoltant. Je voudrais dire ici que ce n’est pas de guetter de cœur quelles que soient les circonstances du décès qu’on me dise qu’un Guinéen a perdu la vie (…) Lorsque vous entendez qu’il y a des cas de mort, si vous ne pouvez pas participer de manière humaine à l’apaisement de la douleur de la famille éplorée, vous devrez éviter de faire la surenchère inutile (…) Et pour l’instant, je demande à tout le monde de ne pas faire la surenchère de laisser les experts faire leur travail. A l’issue de ce travail fait par les experts, lorsqu’ils vont nous déposer le rapport médico-légal, je promets à la presse que ce rapport à la limite du secret de l’enquête sera mis à la portée de l’ensemble de l’opinion publique. Si le rapport d’autopsie justifie avec précision les causes du décès, je vous donne ma parole que les auteurs seront poursuivis. Si c’est vrai que ce sont les forces de défense et de sécurité qui ont fait ceci ou qui que ce soit, ça, c’est le travail qui revient aux enquêteurs. Mais je ne veux pas que l’on raisonne par analogie (…) Il faut qu’on ait raison gardée, nous ne sommes pas là pour chercher de la publicité », a déclaré le procureur.

« Le corps ne peut pas être restitué à la famille »

Si le frère aîné du jeune Thierno s’attendait à ce que le corps lui soit restitué aujourd’hui, il faudrait encore attendre quelques jours pour son enterrement. « Nous présentons toutes nos condoléances à la famille éplorée. Pour le moment, le corps ne peut pas être restitué à la famille, il faut que le travail d’expertise d’autopsie soit fait. C’est ce qui va être fait dès maintenant. Et j’ai dit à toute la famille, la prise charge des frais funéraires et autres nous nous occuperons de cette question », a annoncé Charles Wright.

Les résultats de l’autopsie pourraient être disponibles le mardi prochain

« A partir du mardi prochain, nous vous rendrons les éléments de cette enquête où tout le monde est invité ce jour. Parce que le professeur Hassane et moi, dès 18h aujourd’hui, nous reviendrons, nous allons travailler ensemble et d’ici mardi inch Allahou, si tout va très bien, nous voudrions que les résultats de cette autopsie puisse être rendus publics et que la suite qui va être donnée puisse être faite dans les règles de l’art », a-t-il rassuré.

Balla Yombouno

Articles Similaires

Insécurité : des présumés voleurs d’engins roulants mis aux arrêts par la CMIS de Yattaya

LEDJELY.COM

Prisons, Dignité et Respect des droits des personnes détenues en droit international et en Guinée

LEDJELY.COM

Gouvernance : Bernard Goumou commence une tournée à l’intérieur du pays par la région de Boké

LEDJELY.COM

Viol à Hakuna Matata : l’auteur présumé nie les faits mis à sa charge

LEDJELY.COM

Nanfo Diaby : « Le jugement est à Dieu »

LEDJELY.COM

FOULA MADINA : l’élection du bureau des conducteurs de taxis motos vire à la violence

LEDJELY.COM
Chargement....