Ledjely.com
Accueil » Sékou Koundouno accuse le CNRD de vouloir « éliminer toutes les formations politiques »
A la une Actualités Guinée Politique

Sékou Koundouno accuse le CNRD de vouloir « éliminer toutes les formations politiques »

La volonté de dissolution du Front national pour la défense de la constitution (FNDC) de la part du CNRD ne date pas d’aujourd’hui, à en croire les responsables du mouvement. Et selon en particulier Sékou Koundouno, responsable en charge de la planification du front anti-troisième mandat pour Alpha Condé, les autorités aujourd’hui à cœur d’éteindre aussi les formations politiques.

Chez nos confères de la Radio Espace, Sékou Koundouno a révélé les discussions que les membres du FNDC ont eues avec le CNRD au palais Mohamed 5 après la prise du pouvoir du 5 septembre. « On est venus dans une salle où presque tous les membres du CNRD connus officiellement et officieusement étaient présents. Sur un ton menaçant, ils nous ont dit : “Vous devez dissoudre le FNDC. On ne peut pas avoir le CNRD et le FNDC’’. C’est ainsi que Foniké Menguè s’est levé pour demander à Sadiba Koulibaly qui est-il pour nous demander de dissoudre le FNDC ? », a révélé Sékou Koundouno.

Parlant ensuite de la mission annoncée par le ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, dans les rangs des partis politiques, il estime que celle n’a qu’un seul objectif. « Celui d’éliminer toutes les formations politiques et il le fera », assène le responsable du FNDC. Cela serait consécutif à un plan minutieux que suivrait la junte sans déroger. « Ils ont un plan défini, planifié. Ils veulent se défaire de tous les obstacles possibles. Tous ceux qui les dérangeront au sein de la société civile et des partis politiques seront mis de côté », accuse encore Sékou Koundouno. Pour lui, le CNRD est dans la dynamique de fabriquer « eux-mêmes leurs candidats ».

A noter que peu avant sa dissolution, le FNDC avait lancé un appel à manifestation pour le 14 août à Bruxelles et le 17 août sur l’ensemble du territoire national.  Deux revendications principales sous-tendent ces appels : l’ouverture du cadre du dialogue et le retour à l’ordre constitutionnel.

N’Famoussa Siby 

Articles Similaires

28 SEPTEMBRE : un procès à plusieurs défis

LEDJELY.COM

GUINEE : les Etats-Unis soutiennent les sanctions de la CEDEAO

LEDJELY.COM

TPI DIXINN : Étienne Soropogui placé sous « contrôle judiciaire »

LEDJELY.COM

URGENT : Capitaine Dadis Camara, Moussa Tiegboro et Pivi placés sous mandat de dépôt

LEDJELY.COM

TEMOIGNAGE : « Quand le président Kory me confiait que pour lui, la politique, c’est fini »

LEDJELY.COM

LA HAYE/CONAKRY : des procès pour l’exemple

LEDJELY.COM
Chargement....