Ledjely.com
Accueil » Les dessous de la prise du pouvoir par Dadis Camara, racontés par Toumba Diakité
A la uneGuinéeHistoirePolitique

Les dessous de la prise du pouvoir par Dadis Camara, racontés par Toumba Diakité

Ceux qui avaient prédit que le procès sur le massacre du stade du 28 septembre, nous apporterait des surprises, n’avaient manifestement pas tort. On en commence à en avoir les premières manifestations. En particulier, avec la comparution d’Aboubacar Sidiki Diakité alias Toumba, qui a commencé ce mercredi 19 octobre. D’autant qu’avec les premières déclarations de l’ancien aide de camp, les révélations vont au-delà des événements de la sinistre journée du 28 septembre 2009. Toumba Diakité a d’abord livré les dessous de la prise du pouvoir du capitaine Moussa Dadis Camara. Et sa version, si elle venait à être authentifiée, amènerait à revoir le regard qu’on a jusqu’ici posé sur l’ancien président du CNDD.

En premier lieu, il ressort des propos de Toumba Diakité que Moussa Dadis Camara a obstinément voulu du pouvoir. En soi, ça n’a rien de répréhensible. Mais le hic vient du fait que lui-même avait toujours feint de ne pas s’intéresser au pouvoir. L’ancien chef de la junte ayant laissé croire que s’il a remplacé Lansana Conté, à la mort de ce dernier, c’était un peu fruit d’un mélange fait du hasard et de la baraka personnelle. Or, Toumba dit que Dadis s’y est préparé au moins un an avant. Dans l’attente du décès qu’on savait certain de Fory Coco, un plan a été savamment élaboré et des équipes ont été constituées, à la demande expresse du capitaine Moussa Dadis Camara.

Mais ce plan n’aurait pas suffi à lui seul. Parce que d’une part, Dadis n’était pas le seul qui lorgnait le fauteuil présidentiel. Mamadouba Toto, Sékouba Konaté et même Claude Pivi étaient aussi en embuscade, chacun dans son coin. D’autre part, le rapport de force, selon les propos de Toumba, n’était pas forcément favorable au camp Dadis. Un rapport que l’ancien aide de camp dit avoir largement contribué à inverser.

Ci-dessous les propos transcrits de Toumba Diakité sur la prise du pouvoir par Dadis

Annonce de la mort de Conté

C’est Begré qui m’a informé que le Président Conté est mort. J’ai aussitôt informé Dadis en le réveillant. Il a appelé ses relations qui lui ont confirmé. Tout de suite, l’énergie lui est revenue comme s’il ne dormait pas. Il me dit Toumba allons en ville. Je lui ai répondu non, sinon on risque de se faire prendre. Je lui ai demandé de l’argent. Je lui demandé d’aller prendre ses hommes chez lui et rendez-vous au camp Alpha Yaya. J’ai partagé l’argent à tous les hommes présents, on était seize. Je leur ai dit de se préparer pour le camp Alpha Yaya. Marcel et un autre, on était ensemble. On est allé chez moi. C’est comme ça qu’on s’est retrouvé au camp avec Dadis.

Konaté et Toto aussi en voulaient

Général Sékouba Konaté, commandait le BATA. Il était très armé, très fort…il n’y avait pas son deux dans la capitale. Bien que Dadis fut nommé Directeur Général des Hydrocarbures des forces armées, il relevait toujours du commandement du Général Sékouba Konaté. Ce sont des rivaux. Les hommes du Général Konaté le soutenaient pour qu’il prenne le Pouvoir. Il avait sa base au camp Alpha Yaya. C’est comme ça qu’on est tous arrivé. Pendant ce temps, le Général Toto avait pris le camp, notamment le bataillon chars, le bataillon de l’artillerie. Il avait pris le Pouvoir.

Mamadouba Toto, presque-président

Quand je suis venu, tous les officiers étaient au bataillon dans la salle de réunion. Le Pouvoir est pris par le Général Toto. Dadis est assis, Konaté est assis…tous les officiers sont assis, mon frère, le colonel Tiegboro assurait le Secrétariat pour le Général Toto (décédé). C’était fini presque. Mais moi j’avais promis à Dadis, parce qu’il m’avait rassuré. On avait un pacte. Je l’aime. J’ai aussi un principe. Lorsque je jure sur le coran, je ne reviendrai plus en arrière.

Quand je suis venu, j’ai dégagé le garde de corps qui était dehors, ils étaient enfermés dedans. J’ai brisé la porte pour entrer, il y a eu un silence. Le Général Toto a balayé du revers de la main…il a dit ça c’est de l’indiscipline. Je lui ai répondu : « quoi ? Ne bouge pas de là où tu es assis ». Le seul civil qui était là-bas s’appelle Demba Daffé, je l’ai vu dans la mouvance du RPG. Ce dernier s’est levé pour dire « jeune homme », j’ai levé l’arme pour lui dire : « flanque-toi ». Il s’est assis. J’ai ramassé les papiers sur lesquels Tiegboro notait. Eux tous ont fui et laissé la salle vide. (…) Quand ils ont compris que leur manigance a foiré, on s’est rendu au BATA (bataillon autonome des troupes aéroportées). Là, j’ai assuré la sécurité totale pour montrer que Dadis est présent. Au bataillon, Pivi n’était pas là-bas. Mais même lui cherchait des appuis pour prendre le Pouvoir. Il était à l’affût en bas.

BATA, partout où Dadis s’assoie, je reste arrêté derrière lui. Là, je vois Tiegboro venir parler dans l’oreille de Dadis. Je l’ai ramassé en criant : « depuis quand tu peux te comporter comme ça devant un président ? ». Il fallait démembrer Toto pour lui montrer que Dadis est le Président. Il était question d’arrêter le commandant du bataillon des chars. Grand Co est parti, il n’a pas pu, c’était la nuit. Le commandant du camp Alpha Yaya Fotédy, je suis parti le prendre. C’est là que Toto a compris qu’il fallait nous rejoindre.

Le choix ultime du président

Avant d’officialiser le choix (du président) entre nous, le capitaine Dadis, Grand Co, le Général Konaté et moi, on s’est assis pour décider qui doit prendre le Pouvoir. Le Président Dadis m’a fixé pour me dire : « Toumba qu’est-ce que tu en dis ? ». Je lui ai répondu : « toi et le Général Konaté, vous êtes nos Grands. Mais tu m’avais fait savoir que Konaté t’avait promis qu’il allait te céder la place ». Grand Co a confirmé On était deux contre un. C’est comme ça que le capitaine Dadis est devenu Président. Voici comment le CNDD est venu au Pouvoir. Je l’explique pour le peuple de Guinée pour que les gens arrêtent d’extrapoler. Et qu’on comprenne comment les uns et les autres ont mouillé le maillot pour en arriver là.

Propos recueillis par Balla Yombouno 

Articles Similaires

Gouvernance : Bernard Goumou commence une tournée à l’intérieur du pays par la région de Boké

LEDJELY.COM

Viol à Hakuna Matata : l’auteur présumé nie les faits mis à sa charge

LEDJELY.COM

Nanfo Diaby : « Le jugement est à Dieu »

LEDJELY.COM

FOULA MADINA : l’élection du bureau des conducteurs de taxis motos vire à la violence

LEDJELY.COM

RD CONGO : la visite papale, un révélateur du besoin de paix

LEDJELY.COM

Pour Blaise Goumou, rien ne justifiait la descente de la garde présidentielle au stade

LEDJELY.COM
Chargement....