Ledjely.com

Accueil » RGPH, RAVEC…Fodé Baldé émet des réserves
A la uneActualitésGuinéePolitique

RGPH, RAVEC…Fodé Baldé émet des réserves

Au cours de l’Assemblée générale hebdomadaire de l’Union des forces républicaines (UFR) de  ce samedi 28 janvier, il était notamment question du Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) et du Recensement administratif à vocation d’état-civil (RAVEC) que les autorités ont planifié au nombre de leurs chantiers. Pour la responsable de la cellule de communication du parti de l’ancien premier ministre, Sidya Touré, le premier est inopportun, et le second, quant à lui, serait tout simplement impossible à réaliser dans le délai imparti.

Concernant tout d’abord le RAVEC, Fodé Baldé rappelant la promesse des autorités d’en tirer le fichier électoral, estime que cela est impossible. « Nous partons d’un postulat selon lequel si nous prenons seulement les fonctionnaires de notre pays qui sont estimés à 120.000 personnes ; qu’on ne puisse pas les biométriser en une année, ce n’est pas une population de 15 millions qu’on pourra biometriser en 5 ans. Un calcul nous a permis de comprendre que pour biometriser sur la base du rythme de 120 000 personnes/an, on se retrouvera à 40 ans de transition », projette-t-il. Conséquence, « nous l’avons récusé », annonce Fodé Baldé.

Quant au RGPH4, le responsable de la communication de l’UFR trouve suspect le décalage entre le calendrier sur lequel il est projeté et le chronogramme de la Transition. En effet, à en croire la ministre du Plan qui s’exprimait dessus ce jeudi, le RGPH prendrait fin en août 2025, alors que le chronogramme de Transition autour duquel il y a un accord avec la CEDEAO est censé prendre fin en décembre 2024. « Nous estimons que tout ça n’est pas rassurant et encore mieux la durée pendant laquelle cette opération doit se tenir. On va au-delà de la durée de la transition, c’est-à-dire 4 mois après la fin de celle-ci, si on se réfère aux 24 mois, selon eux, convenu avec la CEDEAO dans le cadre d’un compromis dynamique », souligne encore Fodé Baldé

De tout cela, le responsable de l’UFR tire une conclusion, à ses yeux, essentielle : « Nous estimons que les Guinéens veulent aller aux urnes pour élire le président qui peut répondre à leurs aspirations. Nous pensons que c’est une opération qui est vraiment inopportune (le RGPH, ndlr) et qu’on peut mettre de côté et aller rapidement à la révision du fichier électoral, toiletter la constitution de 2010 et passer rapidement aux élections. »

Mariama Ciré Diallo

Articles Similaires

« CMRN, CNDD, CNRD, ça suffit ! », martèle le Comité d’initiative citoyenne

LEDJELY.COM

Fatoumata, au service de la santé des enfants de sa communauté

LEDJELY.COM

Journée mondiale de l’eau : une ressource inaccessible à de nombreux ménages en Guinée

LEDJELY.COM

Eliminatoires CAN U-23 : la Guinée accroche le Nigéria (0-0)

LEDJELY.COM

CONAKRY : La grande mosquée Fayçal enfin rouverte

LEDJELY.COM

Insolite : un proviseur gifle un enseignant à Kankan

LEDJELY.COM
Chargement....