Ledjely.com
Accueil » KISSIDOUGOU : un père de famille se tue par pendaison
A la uneActualitésGuinéeGuinée ForestièreSociété

KISSIDOUGOU : un père de famille se tue par pendaison

Dans la commune urbaine de Kissidougou, au quartier TP, un père de famille, âgé de 48 ans, a récemment mis un terme à ses jours par pendaison. Le drame s’est produit précisément dans la nuit du 7 au 8 février 2023. Pour l’instant, les motifs du choix du défunt demeurent inconnus.

Le corps de Toumany Camara, père de 3 enfants et ayant divorcé d’avec sa femme a été retrouvé hier matin, suspendu à une corde nouée autour de son cou. Il était suspendu devant une chambrette servant de cuisine dans une cour au quartier TP. Le corps a été découvert au petit matin par sa mère, alors qu’elle sortait pour faire les ablutions en vue de la prière de l’aube. La sœur de feu Toumany Camara, rencontrée sur place, se souvient encore des derniers instants partagés avec son frère avant que cette tragédie ne se produise. Mais elle commence par relever que ce dernier « avait fait un accident par le passé et il suivait un traitement. Il avait une ceinture médicale au niveau de ses côtes. Ces derniers jours, il ne sortait pas d’ici ».

Ceci étant, rien ne laissait présager qu’il se suiciderait, assure-t-elle. « Le mardi matin, quand j’ai fini de préparer il a mangé et le soir, il a fait de même.  La nuit, on était tous au salon en train de regarder la télé. Mais comme il y avait son produit au feu dehors, il est sorti pour rester à côté.  Et comme la porte était ouverte, j’ai demandé à sa fille de fermer la porte, elle m’a dit que son papa était encore dehors. Entre temps, moi je suis rentrée dans ma chambre où m’attendait une copine. Donc, ce matin à l’aube, quand la maman est sortie pour la prière, elle a vu mon frère qui était pendu et sur coup, elle a commencé à crier. Et ce sont ces cris-là qui m’ont réveillée. Je suis sortie en courant de la maison », raconte Bintou Camara

Au sujet de savoir si le défunt n’avait pas un problème mental ou des soucis qui auraient pu expliquer ce qui est arrivé, sa sœur répond, catégorique : « Il n’avait aucun problème mental. Il ne doit à personne aussi. Le seul problème que je sais de lui, c’est le fait d’avoir divorcé d’avec sa femme. Et là, il y a plusieurs années. Les deux ont trois enfants, toutes des filles ».

Aussitôt informé, le maire de la commune urbaine, accompagné des services de sécurité, de la justice et de la santé, s’est rendu sur le lieu drame. Pour lui, il est très tôt encore pour se perdre en conjectures par rapport aux causes de cette pendaison. « Ce que je peux dire pour le moment, c’est de laisser les agents faire leur travail. Parce que le corps est pendu et les pieds sont à terre.  C’est à l’issue du rapport qu’ils vont nous donner, qu’on pourra parler de l’origine de cette mort », conseille Yomba Sanoh, maire de la commune urbaine.

Mais d’ores et déjà, après un constat sommaire le corps de Toumany Camara a été remis à ses parents pour inhumation.

Niouma Lazare Kamano, correspondant régional pour Ledjely.com

Articles Similaires

Comment la Guinée lutte contre une nouvelle épidémie de poliomyélite ?

LEDJELY.COM

Tchad : l’opposition promet de poursuivre l’œuvre de Yaya Dillo

LEDJELY.COM

Monnaie guinéenne : le parcours depuis l’indépendance

LEDJELY.COM

Médias Awards : les organisateurs annoncent le report de l’édition 4

LEDJELY.COM

Kankan : un apprenti chauffeur glisse et tombe sous les pneus d’un camion

LEDJELY.COM

Procès du 28 sept : le camp Dadis optimiste après la projection des vidéos

LEDJELY.COM
Chargement....