Ledjely.com
Accueil » CNT : Abdoulaye Israël Kpoghomou règle ses comptes avec Charles Wright
A la uneActualitésGuinéeJusticePolitique

CNT : Abdoulaye Israël Kpoghomou règle ses comptes avec Charles Wright

Entre le ministre de la Justice et le magistrat, Abdoulaye Israël Kpoghomou, l’inimité est de notoriété publique. Cela s’est de nouveau manifesté ce mercredi 31 mai dans l’enceinte du Conseil national de Transition (CNT), sis au palais du peuple. Profitant en effet de la présentation des recommandations de l’Association des magistrats de Guinée (AMG), dans le cadre du Débat d’orientation constitutionnel, Abdoulaye Israël Kpoghomou a en effet chargé Alphonse Charles Wright qui, selon lui, voudrait soumettre la justice guinéenne à ses désidérata.

Le ton ouvertement amer, Abdoulaye Israël Kpoghomou n’a pas fait dans la dentelle. D’abord, il recommande au CNT d’avoir une attention singulière pour le statut particulier des magistrats qui, selon lui, « est violé » par l’actuel Garde des sceaux. En outre, à ses yeux, Alphonse Charles Wright mènerait « sa propre transition dans cette transition, avec pour corollaire, la théâtralisation, la désacralisation, la banalisation et l’infantilisation de la justice à travers, des actes contraires à l’esprit du discours de prise de pouvoir par le CNRD ».

Concrètement, il dénonce notamment de la part du ministre de la Justice, la publication des actes de procédures (injonctions), des actes administratifs (arrêtés de suspension des magistrats) sur les réseaux sociaux. Une attitude qui, à ses yeux, serait symptomatique de la volonté de Charles Wright « de traumatiser les magistrats, de les humilier et de les soumettre coûte que coûte ». Il assure que les faits qu’il dénonce ainsi sont des indicateurs sérieux qui doivent alerter les autorités de la transition sur la volonté du Garde des sceaux de « réécrire l’histoire de la justice guinéenne ». Tout en dénonçant aussi la « persécution » dont ferait l’objet le président et le secrétaire général de l’association des magistrats de Guinée qui sont pour lui « arbitrairement suspendu et tendancieusement traduits devant le conseil supérieur de la magistrature », affirme-t-il.

En outre, Abdoulaye Israël Kpoghomou a dans la même lancée, sollicité du président du Conseil national de la Transition de tout mettre en œuvre pour « sauver la justice guinéenne ».

N’Famoussa Siby

Articles Similaires

De l’eau potable à l’école primaire de Gbackédou

LEDJELY.COM

Evaluation des partis politiques : Dr. Faya Millimono proteste

LEDJELY.COM

Dubaï : comment des africains ont été dupés par une « sulfureuse » société immobilière, dénommée The First Group…

LEDJELY.COM

Environnement : EDG et ses partenaires se mobilisent pour la réhabilitation des têtes de sources de quatre barrages hydroélectriques à Kindia

LEDJELY.COM

Guinée : le ver est-il dans le fruit ?

LEDJELY.COM

Santé : le comité technique du projet sur l’analyse approfondie du genre dans la vaccination se réunit à Conakry

LEDJELY.COM
Chargement....