Ledjely.com
Accueil » Plaidoyer auprès du gouvernement guinéen pour l’endossement de la déclaration sur la sécurité dans les écoles
ActualitésPublireportage

Plaidoyer auprès du gouvernement guinéen pour l’endossement de la déclaration sur la sécurité dans les écoles

GROUPE DE PLAIDOYER DES ORGANISATIONS

DE LA SOCIETE CIVILE ET MEDIAS POUR L’ENDOSSEMENT

 DE LA DECLARATION SUR LA SECURITE Dans les ECOLES

Téléphone : 628 98 20 83/628 50 76 62

E-mail: [email protected] / [email protected]

 

PLAIDOYER AUPRES DU GOUVERNEMENT GUINEEN POUR L’ENDOSSEMENT DE LA DECLARATION SUR LA SECURITE Dans les ECOLES.

                                        Document pour les organes de presse

Quelles sont les structures/organisations de la société civile et des Médias membres de ce « GROUPE DE PLAIDOYE » pour l’endossement de la Déclaration sur la Sécurité dans les Ecoles ?  Ce sont :

  1. La Fédération Guinéenne des Parents et Amis de l’Ecole (FEGUIPAE)
  2. La Coalition des ONG de Protection et de Promotion des Droits de l’Enfant, Luttant Contre la Traite (COLTE/CDE)
  3. Coalition National Guinée pour l’Education Pour Tous (CNG/EPT)
  4. Club des Jeunes Filles Leaders de Guinée (CJLG)
  5. Le Conseil Consultatif des Enfants et jeunes de Guinée (CCEJG)
  6. Le Club Raby et les Enfants
  7. La Radio- Télévision Nationale (RTG)
  8. La Radio Espace FM et Espace TV
  9. La Radio Djoma et Djoma TV
  10. L’Agence Guinéenne de Presse
  11. Le site Ledjely.com

Quels sont les six départements ministériels ciblés au sein du gouvernement ?  Le plaidoyer est mené auprès du gouvernement à travers six départements ministériels qui sont :

Les messages de plaidoyer pour l’endossement de la déclaration sur la sécurité dans les écoles sont présentés comme suit :

C’est quoi la Déclaration sur la sécurité dans les écoles ?

 La Déclaration sur la sécurité dans les écoles est un engagement politique intergouvernemental qui donne aux gouvernements la possibilité d’exprimer un soutien politique en faveur de la protection des élèves, des enseignants, des écoles et des universités contre les attaques en temps de conflit armé ; de l’importance du maintien de l’éducation en cas de conflit armé ; et de la mise en œuvre de mesures concrètes pour prévenir l’usage militaire des écoles.

La Déclaration a été élaborée par le biais de consultations auprès des États, menées par la Norvège et l’Argentine à Genève au début de l’année 2015, et a été ouverte pour approbation lors de la première Conférence internationale sur la sécurité dans les écoles qui s’est tenue à Oslo, en Norvège, le 29 mai 2015. La déclaration sur la sécurité dans les écoles est soutenue par les Nations-unies à travers la Représentante spéciale du Secrétaire Général pour la question des enfants et conflits armés, Virginia Gamba qui disait ceci je cite << L’éducation est une nécessité absolue, non seulement pour les enfants eux- mêmes, mais aussi pour la paix, la stabilité et la prospérité mondiales pour tous. Les écoles doivent être comme des sanctuaires et il est de notre responsabilité commune de garantir que chaque enfant ait accès à L’éducation, même en période de conflit >> fin de citation.

Quelles sont les conséquences déjà enregistrées à cause du non endossement et/ou du non application de cette déclaration ?

  • Selon le rapport de la Coalition Mondiale pour la Protection de l’Education contre les Attaques (GCPEA), L’Education Prise pour Cible 2022, la Coalition a identifié plus de 5,000 attaques contre l’éducation et cas d’utilisation militaire d’écoles et universités en 2020 et 2021, blessant ou donnant la mort a plus de 9,000 étudiants et enseignants.
  • Outre les risques de décès ou de blessures graves causées par ces attaques, les élèves/étudiants peuvent être exposés au recrutement ou à des violences sexuelles perpétrés par des soldats.
  • La région de l’Afrique de l’Ouest et du Centre a été l’une des régions les plus touchées par les attaques, selon le rapport de la GCPEA, l’Education Prise pour Cible, qui cite sept pays connaissant des schémas systématiques d’attaques contre l’éducation : le Mali, Nigeria, Burkina Faso, Cameroun, République Démocratique du Congo, République Centrafricaine, et le Niger. Ces attaques ont des effets dévastateurs pour l’accès à l’éducation.
  • Selon l’alliance Joining Forces et UNICEF, en Septembre 2022, plus de 11 100 écoles étaient fermées en raison des conflits ou des menaces proférées à l’encontre des enseignants et des élèves dans le Sahel central et le bassin du lac Tchad.2 Dans cette région, il est estimé que plus d’un million d’enfant sont actuellement privés d’une éducation à cause de ces attaques.
  • Particulièrement en Guinée, nous rappelons que lors des attaques rebelles de 2000 le long des frontières sud de notre pays, beaucoup d’écoles qui s’y trouvaient avaient été investies par les parties en conflit empêchant ainsi le fonctionnement normal de ces écoles.
  • Nous constatons également que lors des manifestations socio-politiques beaucoup d’écoles sont victimes de violences. Cependant, le personnel et les élèves de ces établissements ne sont impliqués ni de près, ni de loin à ces manifestations.

Quel est le niveau d’endossement de cette déclaration dans le monde ?

Le Conseil de Paix et Sécurité de l’Union Africaine a applaudi tous les Etats Membres ayant endossé la Déclaration sur la Sécurité dans les Ecoles et a encouragé tous les autres pays à rejoindre cette initiative lors de sa 1110e réunion tenue le 5 octobre 2022. A date, 115 pays de par le monde ont endossé cette déclaration dont 36 en Afrique et parmi les 15 états membres de la CEDEAO, 12 ont déjà endossé. La Guinée fait partie des 3 pays restants avec le Cap-Vert et la Guinée Bissau.  Ainsi nous souhaitons que la Guinée soit le 13e pays membre de la CEDEAO a endossé cette déclaration.

Quels sont les avantages liés à l’endossement de cette déclaration ?

En adhérant à la Déclaration, les États s’engagent à prendre plusieurs mesures de bon sens pour réduire les risques que les élèves, enseignants, écoles et universités soient attaqués et pour atténuer les conséquences négatives de ces attaques lorsqu’elles se produisent. Ces mesures comprennent principalement :

  • Une assistance aux victimes d’attaques ;
  • Le développement et la promotion d’approches éducatives qui tiennent compte des situations de conflits ;
  • La poursuite, dans la mesure du possible, de l’éducation pendant les conflits armés ;
  • Le soutien au travail de l’ONU sur les questions relatives aux enfants durant les conflits armés ;

La Déclaration est également un cadre de collaboration et d’échange : les États qui l’ont endossée acceptent de se réunir régulièrement pour examiner la mise en œuvre de la Déclaration et l’application des Lignes directrices.

Quels sont les avantages liés à l’endossement de cette déclaration ? L’endossement de cette déclaration par la Guinée permettra entre autres :

  • D’accéder à des opportunités de financement pour soutenir le système éducatif et pour sécuriser davantage les concessions scolaires et universitaires ainsi que le personnel enseignant et élèves/étudiants ;
  • De protéger les enfants contre le trafic, la violence sexuelle et le recrutement par des groupes armés ;
  • D’enrichir l’arsenal juridique du pays en domestiquant les lignes directrices de la déclaration ;
  • De sécuriser l’avenir du pays grâce à la continuité de l’éducation indépendamment de la durée du ou des conflits ;

En rejoignant cette initiative, la Guinée sera invitée à participer aux activités du réseau de mise en œuvre de la Déclaration dirigé par les états signataires – une initiative lancée par la Norvège en 2021. Ce réseau a pour objectif clé de soutenir et renforcer les actions concrètes mises en place par les états envers l’implémentation de la Déclaration et faciliter la communication et le partage des expériences entre Etats. Le réseau propose également des formations et atelier sur la mise en œuvre de la Déclaration.

 

Quel est le Processus d’endossement de cette déclaration ? : Le gouvernement norvégien est actuellement le dépositaire des approbations. Les États peuvent annoncer leur approbation à tout moment en faisant une déclaration publique lors d’une réunion officielle (enregistrée) dans un forum multilatéral et en adressant une lettre au ministère norvégien des Affaires étrangères via ses ambassades ou ses missions permanentes, ou bien directement à [email protected] et [email protected]

Autrement dit pour l’endossement de cette déclaration par la Guinée, il revient au Ministre des Affaires Étrangères et des Guinéens Etablis à l’Etranger d’adresser un courrier contenant une déclaration d’endossement à son homologue de la Norvège dont l’État s’est vu confié la mobilisation des différents pays à l’échelle internationale. Mais préalablement, la démarche voudrait que le processus soit déclenché au Ministère de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation qui contactera officiellement notre Ministère des Affaires Étrangères et des guinéens établis à l’étranger.

Ainsi, l’endossement de cette déclaration par notre pays permettra d’introduire dans les stratégies des forces de défense et de sécurité une politique de protection des infrastructures scolaires, universitaires et des écoles professionnelles.

Protéger l’éducation est donc crucial. Aller à l’école permet aux enfants de se reconstruire, en leur fournissant un cadre protecteur, un espoir d’avenir, des compétences que l’on ne pourra jamais leur enlever. Ce qui contribuera à coup sûr à l’élan d’excellence que le Gouvernement imprime au système éducatif guinéen depuis l’arrivée du Comité National du Rassemblement pour le Développement (CNRD) au pourvoir dans notre pays. 

Articles Similaires

Dissolution du gouvernement : « On a toujours dénoncé l’incompétence de ces ministres »

LEDJELY.COM

Condamnation de Pendessa : le SPPG invite la presse à se joindre à la grève du mouvement syndical

LEDJELY.COM

Attention, c’est une arnaque qui se cache derrière cette publication !

LEDJELY.COM

Kankan : le coordinateur régional de la MAOG tance Alphonse Charles Wright

LEDJELY.COM

FEEM 2024 : les organisateurs sacrent 15 acteurs de l’économie guinéenne

LEDJELY.COM

L’UNICEF déplore le décès d’un enfant lors d’un rassemblement public à Conakry

LEDJELY.COM
Chargement....