N’ZÉRÉKORÉ : des jeunes menacent de brûler le commissariat central

Plusieurs jeunes militants de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) étaient regroupés ce soir aux environs de 17 heures, aux alentours du commissariat central de police de N’zérékoré. Ils exigeaient la libération du responsable des affaires électorales du parti, arrêté quelques heures plutôt. Cette exigence étant assortie de la menace d’incendier ledit commissariat si Mamadou Maladho Diaouné n’est pas libéré, les responsables commissariat ont dû faire appel à d’autres unités de police et de gendarmerie. Un renfort qui, à son arrivée, n’a pas hésité à user de gaz lacrymogène pour disperser les manifestants.

A lire  14 OCT: le SLECG invite les enseignants à rester à la maison et les parents à garder les enfants

Par ailleurs, la police n’a pas particulièrement pas ménage Baratou Diallo qui tenait coûte que coûte à s’introduire dans le commissariat où avait lieu l’audition de son époux. S’y opposant fermement, les agents l’ont traînée de force pour la mettre dehors.

A lire  N'ZEREKORE : ADDAD-Guinée privilégie les droits des aides ménagères et domestiques

A noter qu’en dépit de forte présence des services de sécurité dans la zone, la tension reste vive aux alentours du commissariat central de police

De N’zérékoré, Niouma Lazare Kamano pour ledjely.com