Ledjely.com
Accueil » ASSISES NATIONALES : comment va-t-on procéder ?
A la une Actualités Guinée Politique Tribune

ASSISES NATIONALES : comment va-t-on procéder ?

Les Assises nationales –Journées de vérité et de pardon vont être effectives dans les prochains jours. Elles procèdent de la volonté du Président de la Transition à amener les Guinéens à se parler, à parler de leur mémoire commune dans ses pages à la fois glorieuses et sombres. 

Le Comité national des assises (CNA) créé à cet effet a pour mandat de procéder à l’écoute attentive des populations, de recueillir les témoignages sur les faits de violence et de violations des droits humains subies, les propositions de réparations préconisées et les mesures institutionnelles souhaitées pour que plus jamais ça.

Les Guinéens doivent se parler. Nous ne pouvons pas espérer prospérer en faisant fi du passif de notre histoire politique et sociale. Nous devons nous parler. Nous devons nous écouter les uns les autres. Nous devons nous pardonner. Mais avant, nous devons situer correctement les préalables au pardon. Nous devons savoir la vérité sur ce qui nous est arrivé. Nous devons rendre justice aux victimes. Nous devons réparer les torts réparables. Nous devons enfin nous pardonner pour avancer. C’est le sens des Assises nationales, et à ce titre elles sont opportunes.

Pour éviter que les Assises nationales soient l’occasion d’une demande de pardon de plus, semblable à celles formulées par les dirigeants précédents, le CNA compte fonder ses recommandations à l’Autorité sur la prise en compte et la satisfaction formelle des besoins d’acceptation du pardon recherché.

A cette fin, des structures d’appui du CNA sont installées dans les préfectures, communes de Conakry et ambassades et consulats de Guinée. Ce sont des Comités préfectoraux/communaux de Conakry/ d’ambassade/ (CP/C/A). Ils sont constitués de 11 membres chacun, provenant des différentes composantes de la société et dirigés chacun par un Bureau Exécutif (BE) composé d’un Président, un Vice-Président et deux Rapporteurs.

Les CP/C/A sont chargés de mener une vaste campagne d’information, de sensibilisation et de mobilisation sociale dans les localités de leur ressort, à l’appui des médias, des sermons et homélies, des manifestations culturelles et sportives, l’intervention des leaders d’opinion, des communicateurs traditionnels, des visites porte-à-porte et tous autres canaux de communication.

Les membres des CP/C/A animent les Assises sous la supervision d’un membre du CNA par localité. Le recueil d’informations se fait dans les formats de forum populaire, de focus groups et d’interviews individuelles. L’Administration des questionnaires se fait sur la base des fiches élaborées à cet effet, au nombre des outils de travail élaborés en amont, dont les Termes De Référence (TDR), le guide du missionnaire, le guide d’animation, le modèle de rapport …

Dans la logique de l’inclusivité indispensable à la construction du vivre ensemble, tous les acteurs du processus de réconciliation sont visés. Sont concernés à ce titre l’Administration publique, les élus locaux, victimes et organisations de défense des droits de l’Homme, la société civile, les organisations socioprofessionnelles dont les paysans, les forces de défense et de sécurité, les personnes vivant avec handicap, les sages et religieux, les étudiants, les communicateurs traditionnels, les Personnes ressources témoins de l’histoire, les artistes et sportifs etc.

Les rapports issus des préfectures, communes et ambassades seront traités et consolidés en rapport final assorti de recommandations à l’attention de l’Autorité. Une équipe chargée de ce travail de synthèse est constituée et mise en relation avec les rapporteurs des CP/C/A.

Un atelier national de validation du rapport final auquel prendront part les membres des bureaux exécutifs préfectoraux et Communaux aux côtés du CNA, et de toutes les parties prenantes au processus de réconciliation nationale sanctionnera la fin des Assises.

Dieu est imploré à accompagner les Assises nationales de Sa grâce infinie, à inspirer l’Autorité à prêter une oreille attentive au cri de cœur des victimes, à toucher le cœur de tous les compatriotes frustrés pour un pardon sincère et constructif et une réconciliation durable en Guinée. Aameen !!!

Elhadj Sény Facinet Sylla 

Membre du CNA,

2ème Vice-Président du CNT 

Articles Similaires

DIALOGUE INCLUSIF : Dr Makalé Traoré annonce son retrait des activités politiques

LEDJELY.COM

PROCES DU 28 SEPTEMBRE : le ton monte entre le ministère public et les avocats de la défense

LEDJELY.COM

Le centre de santé de Senkéfara accède à l’eau potable

LEDJELY.COM

PROCES DU 28 SEPTEMBRE : la détention de capitaine Dadis au cœur de la 2ème journée

LEDJELY.COM

EDUCATION : la rentrée universitaire fixée au 2 novembre

LEDJELY.COM

KANKAN : deux présumés malfrats présentés à la presse

LEDJELY.COM
Chargement....